Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2018

Balades naturalistes : fréquentation

Objectifs de ce blog

Statistiques de fréquentation

 

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur…

If, Rudyard Kipling, 1896.

 

 

CLASSEMENT INTERNATIONAL DE

"BALADES NATURALISTES"

 

Blog distingué par Golden Blogs Awards 2014

et classé troisième dans la catégorie "Biodiversité"

 

 

Lire la suite

Automne éphémère

Automne éphémère

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Nul ne pouvait prévoir, compte tenu de la sécheresse persistante en Franche-Comté lors de cet été 2018, ce que l'automne allait nous dévoiler en palettes de couleurs.

 

Automne éphémère_02-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Les ambiances varient selon les endroits et les altitudes. Je me balade, sur les hauteurs de Mathay et de celles du plateau d'Écot, le long des rives du Doubs, de la côte de Maîche pour finalement dominer la vallée du Dessoubre au Rocher du Bourbet.

 

Automne éphémère_03-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Le brouillard matinal offre souvent ces ambiances particulières, la lumière cherchant à percer le feuillage aux couleurs chaudes et transparentes.

 

Automne éphémère_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Il faudra ainsi profiter à chaque instant des rayons du soleil qui animent ces panoramas au cours de la journée, le temps étant compté à cette saison sur la mise en lumière de ces tableaux éphémères.

      

07/11/2018

Lions du Masaï Mara

Arrêt sur image dans la savane

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Les vastes plaines de savane herbeuse du Masaï Mara (Kenya) sont le domaine des grands herbivores. Côté prédateurs, si les guépards demeurent dans les plaines ouvertes, et si les léopards affectionnent les grands arbres qui bordent les rivières, les lions sont chez eux partout. Grâce à une nourriture abondante tout au long de l’année, ils sont particulièrement bien représentés sur ce territoire.

 

Mais le futur s'assombrit pour les lions du Masaï Mara, menacés par la destruction de son habitat au sein même de cette formidable réserve.

 

Les hommes ont besoin de plus en plus d’espace pour leur bétail et n’hésitent pas à entrer dans les aires protégées pour permettre aux troupeaux de se nourrir et de s’abreuver.

 

Pour un prédateur à la recherche de proies, il est bien plus tentant de s’attaquer à des chèvres ou des vaches sans défense, plutôt que de s’épuiser à courir derrière un grand mammifère.

 

La perturbation dans le comportement des groupes de lions est énorme. Quand ils ne font pas l’objet directement de mesure de rétorsion de la part des éleveurs Masaï.

 

Regard de lion-450.jpg

Regard de lion

Cliché © Dominique Delfino

 

Lionne et lionceau-450.jpg

Lionne et lionceau

Cliché © Dominique Delfino

 

Lionceau-450.jpg

Lionceau

Cliché © Dominique Delfino

31/10/2018

Un petit joyau, le Guêpier nain

Un petit joyau, le Guêpier nain

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

 

Après avoir observé le Guêpier d'Europe durant sa période de reproduction en Franche-Comté, c'est au Kenya, dans la réserve du Masaï-Mara que je le retrouve dernièrement. Après un long voyage migratoire, cet oiseau passera l'hiver sous des contrées plus clémentes en compagnie d'autres espèces telle que celle de son cousin le Guêpier nain.

 

Comme le Guêpier d'Europe, le Guêpier nain (Merops pusillus) est un oiseau qui appartient à la famille des Méropidés et à l'ordre des Coraciiformes.

 

Beaucoup plus petit que le Guêpier d'Europe, le Guêpier nain ne quitte pas l'Afrique et se reproduit dans les berges de la rivière Mara.

 

Il ne passe néanmoins pas inaperçu, peu farouche, il resplendit dans le viseur de mon appareil.

 

Les couleurs dont il se pare le transforme en un petit joyau de plumes éblouissantes dans cet écrin de nature sauvage.

 

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,guêpier nain,oiseaux,masaï mara

Cliché © Dominique Delfino

 

 

30/10/2018

Lueurs d’un soir

Lueurs d’un soir

 

 par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

 

Le jeu de la lumière projetée sur les formations nuageuses offre de temps à autre des tableaux célestes éphémères auxquels on ne s’attend pas toujours. C’est bien sûr en fin de journée, lors du coucher de soleil, qu’il va falloir faire preuve de patience.

 

Mais rien n’est gagné d’avance, il faudra attendre que le soleil soit couché et seule la nature de l’horizon décidera de lever le voile sur cette scène grandeur nature qui s’offrira peut-être à notre regard.

 

C'est alors que, progressivement, les lueurs se manifestent en illuminant les nuages acteurs de ce spectacle.

 

Une ambiance paisible dont semblent également profiter ces chevaux au pré.

 

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,pays de montbéliard,paysage automnal,

Cliché © Dominique Delfino

16/10/2018

Challenge aérien sur Brognard

Challenge aérien sur Brognard

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animaiier

 

 

Météo radieuse en ce matin d'automne, pas un brin d'air en ouvrant les volets. Je découvre alors cette montgolfière semblant stationner sur le village de Brognard.

 

Progressivement le pilote guide son ballon à basse altitude au gré du relief du village et de la végétation laissant penser qu'il cherche à se poser dans les environs immédiats.

 

Challenge aérien sur Brognard-450_01.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Point d'église ni de temple dans cette petite localité : le clocher qui s'élance vers le ciel n'est autre que celui de l'école élémentaire.

 

Défit pour l'équipage de cette montgolfière en prenant pour cible la pointe du clocher ? Avec beaucoup d'adresse et de patience, le pilote finira par coiffer l'édifice, la perspective de mon téléobjectif renforçant l'illusion.

 

Challenge aérien sur Brognard-450_02.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

10/10/2018

Le brame du cerf

Octobre résonne avec le brame

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Rendez-vous incontournable, l'automne avec le brame du Cerf annonce que l'époque des amours est de saison. La fin du mois de septembre est une période très attendue par les passionnés du cerf et de nature. Le brame est le cri que poussent les cerfs pour attirer l’attention des femelles durant cette période de rut.

 

Exceptionnellement les cerfs n’hésitent pas à sortir de leur discrétion légendaire pour se mettre à découvert dans les zones dégagées de la forêt. C’est pourquoi, il est possible de facilement les observer, et cela dès le crépuscule jusqu’à la nuit.

 

Les vieux mâles veillent jalousement sur leur harde qu'ils ont réintégrées, essayant en plus d'attirer les femelles de la harde voisine. C'est une période très éprouvante physiquement pour les cerfs, ils ne mangent presque rien et n'ont pas de répit : combat, accouplement, surveillance... Ils peuvent perdre jusqu'à une vingtaine de kilos.

 

Ainsi résonne le brame, ce cri profond et impressionnant qui anime la forêt jusqu’à la mi-octobre.

 

brame du cerf,dominique delfino,photographe naturaliste et animalier

Cliché © Dominique Delfino

 

brame du cerf,dominique delfino,photographe naturaliste et animalier

Cliché © Dominique Delfino


podcast

02/10/2018

Vaches montbéliardes

Cherchez l’erreur

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Ambiance assurée samedi 29 septembre 2018 au comice agricole de Maîche organisé sur la commune des Écorces dont le clocher s’affiche de loin sur ce plateau du Haut-Doubs.

 

Soleil radieux pour ce rendez-vous annuel qui attire inévitablement un public nombreux.

 

Ce sont bien sûr les vaches de race montbéliarde qui sont à l'honneur à l'occasion des présentations aux concours des différents challenges. Bichonnées de la tête à la queue, les animaux s'exposent alignés sur les « stands » des agriculteurs.

 

Surprise, alors que je cherche désespérément une vache ornée de ses cornes, je finis par découvrir dans un endroit quelque peu isolé, ce tête-à-tête contrastant entre ces deux animaux : cherchez l'erreur...

 

Si pour des raisons techniques et de sécurité argumentées par les propriétaires, la coupe des cornes est devenue de rigueur, on ne m'enlèvera pas de l'idée qu'une vache sans cornes n'est pas des plus séduisantes, sachant que je ne vais pas me faire de copains avec cette affirmation que partagent d'ailleurs certains éleveurs puristes.

 

Vaches-comice des Écorces_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Vaches-comice des Écorces_02-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Vaches-comice des Écorces_03-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

25/09/2018

Chevreuils, féerie matinale

Chevreuils, féerie matinale

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

L'ambiance d'un lever de soleil dans le brouillard matinal nous plonge dans l'atmosphère particulière du milieu aquatique de l'espace naturel de l'Allan.

 

Les oiseaux ne sont pas encore au rendez-vous face à mon affût et je profite de ces instants magiques et éphémères pour savourer ce mariage de la lumière et de l'eau.

 

Les roseaux dessinent une courbe harmonieuse sous le poids de la rosée, les images s'enchainant au rythme du brouillard qui glisse sur la surface de l'eau.

 

Surprise de taille soudain dans mon viseur. Un chevreuil se présente sur la rive suivi de ses deux jeunes de l'année. Prudents, ils s'engagent sur le plan d'eau afin de traverser et rejoindre un espace de quiétude. La scène est extraordinaire dans cette ambiance féerique. La chevrette distancée des faons revient sur ses pas afin de les sécuriser sur la rive avant de traverser à nouveau et mettre son petit monde à l'abri.

 

Cinq minutes intenses d'émotion et de bonheur que la nature procure au cours de ces petits matins qui se suivent et ne se ressemblent jamais.

 

Chevreuils, féerie matinale_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Chevreuils, féerie matinale_02-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Chevreuils, féerie matinale_03-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

19/09/2018

Été indien pour la Grenouille verte

Été indien pour la Grenouille verte

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

La Grenouille verte (Rana kl. esculenta) renommée depuis peu Pelophylax kl. esculentus est la plus commune de nos grenouilles. C’est une espèce hybride issue de plusieurs espèces européennes, essentiellement Rana lessonae (Grenouille de Lesson) et Rana ridibunda (Grenouille rieuse).

 

Elle occupe une multitude de milieux aquatiques et est également présente en milieux saumâtres.

 

Active le jour, elle est souvent observée s’exposant sur les berges ensoleillées des étangs, lacs, mares et ruisseaux riches en végétation qui lui assurent un abri.

 

Ses principaux prédateurs sont les hérons, les brochets et les couleuvres.

 

Durant les quatre mois d’hiver, elle s’envase dans le fond du ruisseau ou de la rivière où elle restera immobile réduisant ainsi au minimum ses besoins vitaux.

 

La saison chaude qui persiste en cette année 2018 et qui laisse présager un été indien ne peut que favoriser de belles observations comme le reflète cette image en eau calme.

 

Grenouille verte-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

09/09/2018

Brognard sous le vol des Guêpiers

Brognard sous le vol des Guêpiers

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Dans l'article du 2 septembre dernier, j'évoquais la migration de retour du Guêpier d'Europe en Afrique, pensant que les oiseaux étaient pour la plupart déjà loin de notre région.

 

Surprise vendredi 7 septembre au matin, lorsqu'il me semble entendre des Guêpiers d'Europe. Son cri caractéristique permet de le reconnaître même lorsqu'on le discerne à peine, le ciel de Brognard étant encore chargé de brouillard et nuages.

 

Ce sont une quinzaine d'oiseaux qui prennent le couloir migratoire de la vallée du Doubs suivis d'une trentaine qui tournoient au dessus du village profitant des espaces naturels pour chasser avant de poursuivre leur route.

 

Il s'en suivra des vols réguliers par groupes plus ou moins importants avec une belle présence des migrateurs dans l'espace naturel de l'Allan. De nombreux Guêpiers perchés dans les arbres de la plaine offrent le spectacle de belles chasses d'insectes au ras des prairies.

 

Plus de 300 guêpiers seront finalement comptabilisés à l'occasion de cette journée, chiffre qui complète les nombreuses observations de cette espèce réalisées ces derniers jours notamment au Crêt des Roches à Pont-de-Roide à l'occasion du suivi migratoire que réalise chaque année la LPO.

 

Guêpiers-septembre-2018-Brognard-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

02/09/2018

Le Guêpier d'Europe, retour vers l'Afrique

Le Guêpier d'Europe, retour vers l'Afrique

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Le Guêpier d'Europe est sans doute l'un des plus beaux oiseaux ou du moins le plus coloré que l'on puisse observer en France. Il y a encore quelques décennies, cette espèce, inféodée aux régions les plus au sud de l'Hexagone, est peu à peu remontée vers le nord.

 

Nicheur en basse vallée du Doubs depuis près de trente ans en aval de Besançon, le Guêpier d'Europe s'est installé depuis peu en Haute-Saône et dans le territoire de Belfort avec une tentative de nidification sur le plateau de Brognard il y a deux ans.

 

Les sites de nidification se présentent en colonies plus ou moins importantes dans des talus ou berges sablonneuses de rivière que l'oiseau retrouve début mai, d'année en année.

 

Durant tout l'été, le Guêpier d'Europe se manifeste par une intense activité jusqu'au départ du nid des derniers poussins courant août.

 

Emblématique chasseur aérien d'insectes, il quittera la région pour l'Afrique avant le mois de septembre, des individus ayant été observés en halte migratoire ces derniers jours au Pays de Montbéliard.

 

Guêpier-d'Europe-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

21/08/2018

Les Cigognes envahissent Audincourt

Les Cigognes envahissent Audincourt

 

Par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Très joli spectacle à Audincourt ce mardi soir 21 août 2018. Ce ne sont pas moins d'une cinquantaine de Cigognes blanches qui, peu avant le soleil couchant, tournoient sur le centre ville. À la recherche de points hauts pour se percher, les oiseaux se préparent à une halte migratoire le temps d'une nuit.

 

L'église de l'Immaculée Conception (ou église des Forges) ainsi que les vieux bâtiments de l'usine des forges sont finalement pris d'assaut par les échassiers faisant le bonheur des riverains les yeux rivés sur le ciel.

 

Pour qui ne l'avait pas encore remarqué, le claquettement soutenu des becs de cigognes résonna jusqu’à la nuit tombante, illuminée par un beau clair de lune.

 

Cigognes-Audincourt-Dominique-Delfino_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Cigognes-Audincourt-Dominique-Delfino-450_02.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Cigognes-Audincourt-Dominique-Delfino-450_03.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Cigognes-Audincourt-Dominique-Delfino-450_04.jpg

Cliché © Dominique Delfino

20/08/2018

L'Hirondelle de rivage

L'Hirondelle de rivage

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Installée au sein de la rivière en basse vallée de l'Allan à Allenjoie, la colonie d'hirondelles de rivage comptait cette année pas moins d'une quinzaine de nids.

 

C'est un des rares oiseaux qui creusent le sol. Elle niche, en colonies de quelques couples à plusieurs centaines, dans une chambre qu'elle a creusée au fond d'un terrier, en forme de galerie d'environ soixante centimètres de long, dans une paroi ou une falaise, généralement de sable ou de terre meuble. La chambre est ainsi maintenue à une température et une hygrométrie presque constantes.

 

Avec les hirondelles également installées sur l'Allan à Bart, ces deux colonies témoignent de la difficulté de cette espèce de trouver les espaces naturels susceptibles de l'accueillir dans le Pays de Montbéliard.

 

Les dernières jeunes Hirondelles de rivage ont pris leur envol — en cet été 2018 de canicule — autour du 10 août, dans ce secteur très fréquenté par un public en quête de fraîcheur.

 

Hirondelle-de-rivage_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Hirondelle-de-rivage_02-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Hirondelle-de-rivage_03-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

09/08/2018

Chat dans la vitrine

Combien pour ce chat dans la vitrine ?

 

Par Dominique Delfino

Photographe naturalise animalier

 

Ce cliché aurait tout aussi bien pu inspirer Line Renaud pour sa chanson « Combien pour ce chien dans la vitrine ? » interprétée depuis 1953.

 

Petit coup d’œil qui retient mon attention au détour d’une balade touristique. Contraste saisissant de ce petit félin noir et blanc que l’on devine ronronner en posant au sein de cette exposition de toiles colorées.

 

Attentif aux passants tout comme au photographe, il a désormais sa place en image dans cette galerie d’art.

 

Chat-dans-la-vitrine-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

    

31/07/2018

Bruant des roseaux

Le Bruant des roseaux

 

Par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

 

Cet oiseau de la taille d’un moineau s’observe principalement en milieux humides, aux bords de cours d’eau, d’étangs ou de lacs.

 

Les grandes roselières constituent son biotope de prédilection, le Bruant des roseaux étant souvent le passereau le plus commun au sein de ces espaces et ne se gêne pas pour le faire savoir !

 

L'ambiance sonore des marais est bien dominée par son chant lancé à longueur de temps. En évidence sur un phragmite (ou une branche d'arbuste) pour chanter, il étale alors largement sa queue mettant en évidence les bords blancs contrastant avec la partie centrale noire.

 

À l'affût au bord de l'Allan, j'ai la chance de profiter de la présence de ce joli mâle chanteur. À portée d'objectif, il délivre des notes brèves, monotones et continues afin de s'imposer sur son territoire le temps d'une saison.

Bruant-des-roseaux-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

12/07/2018

Bergeronnette grise

En compagnie de la Bergeronnette grise

 

par Dominique Delfino

photographe naturamiste et animalier

 

Oiseau élancé et gracieux, la Bergeronnette grise se caractérise par un plumage noir et blanc nuancé de gris. Sa longue queue remue sans cesse de haut en bas dès que l'oiseau est posé au sol, impossible de ne pas l'identifier.

 

En plus de ses petits sautillements perpétuels qui en font une espèce difficile à saisir dans l'objectif, elle offre de très jolis gazouillis de cris et de trilles. Toujours à la recherche de nourriture au sol, au bord de l'eau, sur les talus, bords de chemins et de routes, elle marche, court, volette à la poursuite d'insectes et glane au passage quelques graines pour compléter son ordinaire.

 

Elle niche sous un pont, dans le creux d'un arbre, d'une petite falaise, d'un mur de pierres et le plus souvent près des maisons où elle peut aussi s'installer sous un toit ou sur une poutre.

 

Une compagnie très agréable lorsqu'elle a élu domicile près de chez vous.

 

Bergeronnette-grise-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

 

 

09/07/2018

EUROCK-CAMPS

EUROCK-CAMPS

 

par Dominique Delfino

 

Lors d'un survol de notre région, détour obligé par le site de la presqu'île du Malsaucy à l'occasion du festival des Eurockéennes. Dominique Delfino impressionné par le camping implanté sur le terrain d'aviation de Chaux rapporte ces images qui témoignent de l'improvisation de cette installation ''organisée''.

 

Au regard de ces deux clichés, on peut penser que les smartphones équipés de GPS s'avèrent d'une grande utilité pour retrouver son gîte le jour mais encore plus de nuit surtout si celles-ci ont été bien arrosées par les cieux et par les diverses boissons…

 

Eurockéennes-2018_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Eurockéennes-2018_02-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

    

14/06/2018

Rouge-queue à front blanc

Nœud papillon

 

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

 

Nourrissage non stop pour ce couple de Rouges-queue à front blanc (cousin du Rouge-queue noir) dont le nid a été confectionné dans un nichoir.

 

Dès le lever du jour, les oiseaux chassent inlassablement les proies constituées d'insectes, larves, chenilles destinées aux poussins douillettement installés dans la petite boite en bois.

 

Durant près de quinze jours, le va-et-vient permanent des adultes assure une croissance rapide des jeunes avant qu'ils ne prennent leur envol.

 

La capture des prises offre de temps à autre de belles surprises quant à la nature des proies. Ce papillon attrapé par la femelle en est la parfaite représentation.

 

Notre dame Rouge-queue fait ainsi preuve d'une élégance certaine avec ce nœud papillon grandeur nature.

 

Rouge-queue-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Rouge-queue à front blanc mâle

Un mâle dans tous ses éclats

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste et animalier

 

 

Impensable de ne pas mettre en avant ce joli mâle de Rouge queue à front blanc après avoir présenté lors du précédent sujet l'élégante femelle avec son ''nœud papillon''.

 

Plus coloré que le Rouge queue noir à dominante gris sombre, c'est également le front blanc dont il tient son nom qui caractérise ce Rouge queue.

 

Les deux adultes nourrissent ici les poussins à l'abri dans un nichoir. La délicate capture des proies permet d'identifier facilement les nombreux insectes et larves prisonnières du bec et bien souvent encore vivantes.

 

Le couple se croise ainsi à un rythme soutenu. Toutes les cinq minutes environ, les poussins qui se manifestent aujourd'hui à l'entrée du nichoir, reçoivent la nourriture, une becquée dont ils profiteront encore au moins durant quinze jours après leur envol.

 

Le couple assure généralement une seconde nichée, de quoi bien s'occuper durant l'été qui se présente.

 

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,rouge-queue à front blanc

Cliché © Dominique Delfino

 

08/06/2018

Héron à la pêche dans le courant

Héron à la pêche dans le courant

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Je profite d'un déplacement sur Besançon pour emprunter la petite route qui longe la vallée du Doubs en aval de Baume les Dames.

 

À la hauteur du village de Laissey, le Doubs présente deux barrages comportant chacun une écluse. Sur le barrage amont, le débit impressionnant de la rivière me donne l'idée de réaliser un cliché en vitesse lente afin d'illustrer un ''filé d'eau''.

 

Alors que je prépare mon cadrage, un Héron cendré se présente dans le décor en s'installant sur le mur du seuil.

 

Sur les six clichés réalisés, j'ai pu enregistrer, durant cette pose d'une demi-seconde, une image où l'échassier est demeuré presque immobile. Une photographie presque nette de notre oiseau dans cette ambiance de mouvement intense.

 

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,doubs,héron cendré,laissey,vallée du doubs,

Cliché © Dominique Delfino

 

28/05/2018

Renardeaux

Timide sortie

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Le mois de mai s'accompagne de nombreuses surprises et découvertes pour qui veut bien prendre un peu le temps de se poser et observer. La patience étant toujours de rigueur dans la nature, l'analyse des traces et indices décelés sur le terrain favorisera les chances de pouvoir surprendre des scènes de la vie sauvage.

 

L'aspect de la végétation à proximité de terriers creusés dans une haie laisse penser que le secteur abrite probablement une famille de blaireaux ou de renards.

 

Quelques heures à l'affût suffiront pour surprendre une timide sortie de renardeaux. Sans s'éloigner, ils s'adonnent au jeu toujours prêts à se replier rapidement au fond du terrier en cas de danger.

 

Une sortie téméraire de ces jeunes renardeaux, qui fixent néanmoins mon téléobjectif, me permet de réaliser ce cliché en tête à tête, droit dans les yeux.

 

renard,renardeaux,dominique delfino,photographe naturaliste et animalier

Cliché © Dominique Delfino

17/05/2018

Droit debout, toujours sur ses racines

Droit debout, toujours sur ses racines

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste

 

 

Les vieux arbres constituent un symbole toujours vivant du temps qui passe. L'image de ce cerisier dont il ne reste plus que le tronc en est la parfaite représentation.

 

Il demeure l'un des derniers arbres isolés sur cette parcelle agricole du plateau de Brognard où le colza s'est imposé dans le paysage.

 

Il en aurait des choses à raconter. Combien d'oiseaux s'y sont posés, s'y sont abrités, ont trouvé refuge dans son feuillage le temps d'une nichée. N'oublions pas tous ceux qui ont pu profiter des fruits qu'il a pu offrir que ce soit les animaux ou l'homme et qui, sans doute, ont bien dû à un moment ou un autre, sombrer dans une petite sieste d'été à l'abri de son feuillage.

 

Et combien d’étoiles a-t-il vu tourner inlassablement au-dessus de lui, d'éclairs d'orages violents qui auraient pu le mettre à terre en une fraction de seconde ?.

 

Merci à l'agriculteur car les propriétaires sont rares à laisser encore ces vieux arbres de plein champ vivre leur vie jusqu'au bout !

 

Mais ce cerisier est toujours là. Chaque jour où je passe à proximité je le salue, il s'impose encore dans le paysage et me réjouit de voir des promeneurs le photographier.

 

L'ambiance de ce jour laisse penser qu'il s'élance vers le ciel pour arrêter la fuite des nuages et par la même occasion celle du temps.

 

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,pays de montbéliard,cerisier,

Cliché © Dominique Delfino

14/05/2018

Grive musicienne

La musicienne du printemps

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Dès le mois de février, le chant de la Grive musicienne résonne dans la campagne. Haut perché sur un arbre, ou un mur de pierres, cet oiseau domine le paysage en diffusant des notes claires, hautes, puissantes et mélodieuses.

 

C'est l'un de nos meilleurs oiseaux chanteurs. Au printemps, le mâle se manifeste inlassablement du lever du jour au crépuscule pour défendre son territoire.

 

La Grive musicienne vit dans les forêts claires de feuillus et de conifères, dans les buissons, les parcs et les jardins arborés. Encore récemment, c'était l'un des oiseaux les plus communs des jardins.

 

À cette période de l'année, il n'est donc pas rare de l'observer chasser et capturer vers de terre, insectes, escargots dont elle brise la coquille sur une pierre qui lui sert d’enclume.

 

Comme l'illustre ce cliché, cette grive musicienne témoigne d'une certaine confiance en chassant à proximité de moi. Pas de temps à perdre, ses poussins l'attendent avec impatience au nid pour la becquée.

 

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier, grive musicienne,

Document © Dominique Delfino

 

05/05/2018

Faisan de Colchide mâle

Monsieur « fait le Coq »

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Rencontre inattendue lors d'une balade matinale en parcourant les haies de la vallée de la Savoureuse. Ce superbe coq Faisan de Colchide, peu farouche, témoigne d'une certaine confiance face à mon téléobjectif.

 

Le gallinacé se présente face à moi dans le talus. Le cadrage qui en résulte affiche l'oiseau sous son plus beau portrait dans un plumage nuptial de saison.

 

S'il est toujours agréable de croiser le chemin de cet animal, ne pas oublier qu'il n'est pas un indicateur d'une riche biodiversité, s'agissant avant tout d'une espèce importée d'Asie, souvent destinée à l'élevage dans notre pays.

 

Plus discrètes à cette période de l'année, les femelles assurent à elles seules la couvaison, élèvent les poussins, pendant que... Monsieur fait le Coq !

 

Faisan-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

24/04/2018

Voiles de pluie

Voiles de pluie

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

 

L'épisode orageux qui a traversé le pays de Montbéliard il y quelques jours s'est particulièrement bien manifesté durant quelques instants au niveau du plateau de Brognard.

 

Au regard de cette image, les rideaux de pluie mêlée de glace qui se sont répandus durant quelques minutes plongeaient le ciel dans une tourmente spectaculaire.

 

La masse orageuse s'éloigne progressivement sur la Suisse voisine accompagnée de quelques beaux éclairs et coups de tonnerre.

 

Surpris dans ma balade par cette intempérie, je profite de ce très beau ciel libérant son énergie à travers ces voiles de précipitation.

 

Le soleil s'impose progressivement mêlant lumière et eau avant que le spectacle ne se dissipe sur l'horizon.

 

Voiles-de-pluie-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

18/04/2018

Bergeronnette des ruisseaux

bergeronnette des ruisseaux,dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,pays de montbéliardGracieuse Bergeronnette des ruisseaux

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste et animalier

 

 

Comme son nom l'indique, la Bergeronnette des ruisseaux vit le long des cours d'eau et bénéficie d'une protection totale en tant qu’espèce sensible.

 

Elle niche à proximité des eaux vives, construit son nid souvent dans une anfractuosité rocheuse toujours bien à l'abri des prédateurs. Elle se déplace en hochant fortement la queue et son vol onduleux s’accompagne de petits cris secs « tsip, tsip »

 

Les oiseaux que j'observe sur la source de la Doue sont probablement les Bergeronnettes du printemps dernier, la reproduction ayant souvent lieu dans le même secteur.

 

Mais, c'est avant tout une jolie touche de lumière et de couleurs qui accompagne le bruit de l'eau vive dans cet écrin de mousse.

 

Bergeronnette-des-ruisseaux-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

 

 

16/04/2018

Stage photo Découverte des Cévennes du jeudi 14 au lundi 18 juin 2018

Stage photo Découverte des Cévennes

du jeudi 14 au lundi 18 juin 2018

 

Animation: Dominique Delfino

Jean-Louis Vermot-Desroches

 

DOC.-CEVENNES-2018.jpg

 

Trois journées consacrées à la prise de vues et à la découverte du Causse Méjean (au cœur du Parc national des Cévennes).

 

Accueil le jeudi 14 en fin d'après- midi au hameau de Hyelsas (10 km de Meyrueis) et installation au gîte.

 

Du vendredi 15 au dimanche 17 juin :

 

  • Observation des Vautours
  • Balade ornithologique sur le Causse Méjean
  • Découverte du patrimoine Cévenol
  • Visite du Chaos de Nîmes-le-Vieux
  • Randonnée exceptionnelle sur les crêtes des gorges de la Jonte
  • Visite de l'Aven Armand
  • Prise de vue du ciel étoilé d'une pureté remarquable

 

Formation et perfectionnement aux diverses techniques de prises de vues, démonstration de matériel.

Lecture et traitement informatique des images.

 

Départ le lundi 18 à l'initiative de chacun.

 

Participation : 680,00 euros par personne comprenant l'encadrement photo, l'hébergement en gîte (dortoir mixte) et les repas.

 

Stage limité à six personnes

 

dominiquedelfino@wanadoo.fr 06.32.42.66.40

 

jlvdr@wanadoo.fr 06.70.21.10.90

Maison-cévenole.jpg

 
   


 

11/04/2018

Ballon d'Alsace et Grand Ballon

Horizon évasion

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste et animalier

 

 

Encore un ciel de fin de journée qui ne laissera pas indifférent au regard de ces lueurs du soleil couchant sur la ligne bleue des Vosges.

 

C'est Jules Ferry qui, le premier, utilise ces mots, pour exprimer le traumatisme de la perte de l'Alsace-Moselle en 1870. Mais elle est aussi une vraie frontière géographique que les plus chanceux peuvent apercevoir.

 

Ce cliché a été réalisé en avril 2018 depuis le panorama que l'on découvre sur le plateau de Brognard.

 

La formation de nuages lenticulaires d’altitude, brossés par des vents forts balayant les sommets du Ballon d'Alsace et du Grand Ballon, plonge l'horizon dans une ambiance d'aquarelle.

 

Des nuances qui persisteront jusqu'aux dernières lueurs avant que les étoiles ne percent le bleu de la nuit tombante.

 

Ballon-d'Alsace-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

06/04/2018

Autre temps, autre époque

Autre temps, autre époque

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

 

Insolite ce vieux camion reconverti en abri à bétail dans une pâture en lisière de bois à Villars-sous-Écot.

 

L'aspect du véhicule et la mousse qui recouvre certains éléments ne laissent aucun doute sur les nombreuses années qui se sont écoulées depuis la date de ce recyclage de fortune.

 

Vieille-bagnole_01-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Un ami directeur d'une entreprise du Pays de Montbéliard me confie « Cela ressemble à un Berliet GLR, le camion que l'on voit dans le film 100 000 dollars au soleil... Si ça se trouve c'est une vente réalisée à l'époque par mon grand-père.»

 

La cabine me laisse entrevoir cet ancien tableau de bord et ce volant de bois qui pourrait s’afficher telle une option de luxe à notre époque.

 

Vieille-bagnole-02-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Mais il y a bien des décennies que les compteurs se sont arrêtés, le temps ayant imposé son empreinte sur la vieille épave encore marquée ''RAPIDE-EXACT''.

 

Pas perdu pour tout le monde, en témoignent les anciens nids de Rouges-queues, Rouges-gorges ou Bergeronnettes confectionnés et bien dissimulés dans les recoins de ce gros nichoir improvisé.