Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2018

Les effectifs du blaireau sont en baisse

 Blaireau_d'orbigny-200.jpgLes effectifs du blaireau sont en baisse

 

Bien que les effectifs du blaireau soient mal connus à l'échelle de la France, certaines préfectures reconnaissent désormais que les populations de blaireaux sont en diminution dans leur périmètre.

 

 

Chasse-au-Blaireau.jpg

La photo d'illustration de cette mise à jour est publiée ici avec l'aimable autorisation de l'administrateur du blog "Le royaume de Meles" un blog original et instructif dédié au blaireau https://lc.cx/WC5L


Suite à la prise d'un arrêté préfectoral l'année dernière relatif à l'ouverture et à la fermeture de la chasse pour la campagne 2017-2018 dans le département du Gard, la synthèse des observations formulées rapporte que « Les observations du public ont mis en évidence un certain nombre d'interrogations sur la pratique locale de la vénerie sous terre et ses effets sur les populations de blaireau ». Mais surtout elle précise que d'après une publication de l'ONCFS l'indice de densité calculé permet de constater une baisse de plus de 20% entre les périodes 2004-2008 et 2009-2012 dans ce département, c'est-à-dire une très forte baisse des effectifs en très peu de temps :



http://gard.gouv.fr/content/download/24186/175724/file/No...



Pourtant en dépit de ce constat alarmant, la préfecture du Gard prévoit une nouvelle fois cette année d'appliquer une période complémentaire de chasse pour le blaireau à partir du 15 mai 2019 jusqu'au 30 juin 2019 en plus de la période légale de chasse qui va du 15 septembre 2018 au 15 janvier 2019 :



http://gard.gouv.fr/content/download/28188/201024/file/xA...



Ce projet d'arrêté préfectoral en l'état n'est pas acceptable. D'après les textes de la Convention de Berne dont le blaireau est classé en annexe 3 de la dite convention, la France a l'obligation de maintenir les effectifs de cet animal dans un état de conservation favorable. Ce projet d'arrêté est en cours de consultation publique jusqu'au 15 mai 2018.



Par conséquent je propose que nous exprimions massivement notre désaccord sur la vénerie du blaireau de ce projet d'arrêté préfectoral.



Les dégâts éventuels causés par le creusement des terriers par l'animal sur les digues et les ouvrages hydrauliques sont régulièrement apportés pour justifier la chasse du blaireau. Pour ce problème, lorsqu'il a lieu, il existe une solution pacifique et efficace, vous trouverez tous les arguments à avancer et à personnaliser pour étayer votre argumentaire sur ce lien :

https://www.consultationspubliques.aves.asso.fr/2018/04/3...

Manifestez votre opposition en envoyant votre message à cette adresse mail : ddtm-consultpublic@gard.gouv.fr



D'autres consultations publiques relatives au blaireau sont actuellement en cours, vous pouvez donner votre avis : https://www.consultationspubliques.aves.asso.fr/category/...



Adultes et enfants, tout le monde a le droit de donner son avis. Le message suivant a été envoyé au préfet de la Côte d'Or au sujet de sa décision d'éradiquer le mustélidé dans plusieurs communes de son département à cause de la tuberculose bovine, puis posté en commentaire sur la précédente mise à jour de cette pétition :

« Monsieur le Préfet,



Je trouve qu'il est cruel et inutile de tuer et de chasser les blaireaux, alors qu'ils sont utiles pour la nature, en mangeant les nuisibles par exemple.


En plus, rien ne prouve qu'ils donnent la maladie de la tuberculose aux vaches, et je sais qu'ils sont craintifs et évitent d'aller voir les humains et les gros animaux.

Je vous demande de lire ce très bon livre que j'ai lu à l'école :



https://www.babelio.com/livres/Eckert-La-Rencontre/57600



J'espère qu'il vous fera vous rendre compte qu'il faut protéger les blaireaux plutôt que de laisser les chasseurs les tuer pour le plaisir et sans raison.



Bonne journée,
Lise, 11 ans.»



Un certain nombre d'entre vous peuvent penser que les consultations publiques ne servent à rien, que les décisions sont prises d'avance quels que soient les avis. Pourtant, c'est grâce aux avis des citoyens et des associations que plusieurs préfets prennent désormais la décision de réduire ou de ne plus accorder de périodes complémentaires de chasse pour le blaireau. Récemment aussi, grâce à une importante mobilisation citoyenne, les préfets de l’Aube et de la Meurthe-et-Moselle ont abandonné un projet visant à la destruction du renard par tir de nuit: « Dans ces circonstances, M. le préfet a décidé de ne pas reconduire d’arrêté préfectoral autorisant le tir de nuit des renards par les lieutenants de louveterie pour l’année 2018. »



Merci pour votre participation.



Le blaireau doit obtenir le statut d'espèce protégée
http://change.org/ProtectionBlaireau

 

Voir également dans le même blog : http://baladesnaturalistes.hautetfort.com/archive/2011/05...

Commentaires

Bonjour , je suis à vos cotés et signé la pétition de change.org .Révoltée par le sort réservé aux blaireaux en France . Je milite au Parti Animaliste pour les Européennes 2019 car l'Etat français se fout totalement du sort des animaux sauvages ( et des animaux tout court ) ! Cordialement,
Anne Bretel

Écrit par : anne bretel | 08/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire