Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2018

Brognard sous le vol des Guêpiers

Brognard sous le vol des Guêpiers

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Dans l'article du 2 septembre dernier, j'évoquais la migration de retour du Guêpier d'Europe en Afrique, pensant que les oiseaux étaient pour la plupart déjà loin de notre région.

 

Surprise vendredi 7 septembre au matin, lorsqu'il me semble entendre des Guêpiers d'Europe. Son cri caractéristique permet de le reconnaître même lorsqu'on le discerne à peine, le ciel de Brognard étant encore chargé de brouillard et nuages.

 

Ce sont une quinzaine d'oiseaux qui prennent le couloir migratoire de la vallée du Doubs suivis d'une trentaine qui tournoient au dessus du village profitant des espaces naturels pour chasser avant de poursuivre leur route.

 

Il s'en suivra des vols réguliers par groupes plus ou moins importants avec une belle présence des migrateurs dans l'espace naturel de l'Allan. De nombreux Guêpiers perchés dans les arbres de la plaine offrent le spectacle de belles chasses d'insectes au ras des prairies.

 

Plus de 300 guêpiers seront finalement comptabilisés à l'occasion de cette journée, chiffre qui complète les nombreuses observations de cette espèce réalisées ces derniers jours notamment au Crêt des Roches à Pont-de-Roide à l'occasion du suivi migratoire que réalise chaque année la LPO.

 

Guêpiers-septembre-2018-Brognard-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

02/09/2018

Le Guêpier d'Europe, retour vers l'Afrique

Le Guêpier d'Europe, retour vers l'Afrique

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Le Guêpier d'Europe est sans doute l'un des plus beaux oiseaux ou du moins le plus coloré que l'on puisse observer en France. Il y a encore quelques décennies, cette espèce, inféodée aux régions les plus au sud de l'Hexagone, est peu à peu remontée vers le nord.

 

Nicheur en basse vallée du Doubs depuis près de trente ans en aval de Besançon, le Guêpier d'Europe s'est installé depuis peu en Haute-Saône et dans le territoire de Belfort avec une tentative de nidification sur le plateau de Brognard il y a deux ans.

 

Les sites de nidification se présentent en colonies plus ou moins importantes dans des talus ou berges sablonneuses de rivière que l'oiseau retrouve début mai, d'année en année.

 

Durant tout l'été, le Guêpier d'Europe se manifeste par une intense activité jusqu'au départ du nid des derniers poussins courant août.

 

Emblématique chasseur aérien d'insectes, il quittera la région pour l'Afrique avant le mois de septembre, des individus ayant été observés en halte migratoire ces derniers jours au Pays de Montbéliard.

 

Guêpier-d'Europe-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

13/07/2016

Le Guêpier d'Europe dans le Pays de Montbéliard

 Le Guêpier d'Europe s'installe sur le

chantier de Technoland 2 à Brognard

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

En fin de ce mois de juin 2016, la surprise est de taille alors que j'observe en soirée, Petits-Gravelots et autres oiseaux présents sur les terrains en cours de terrassements de l'extension de Technoland 2 à Brognard.

 

Le cri d'un oiseau que je connais bien mais qui n'est pas du tout habituel dans notre secteur m'interroge. Aussitôt, le vol et l'observation d'un couple de Guêpiers d'Europe évoluant sur une petite falaise de terre confirme bien la présence de l'espèce, l'un des oiseaux accroché au talus s'affairant à creuser un terrier.

 

Pas de doute, ce couple que j'observe durant une petite heure a l'air bien décidé à vouloir s'installer sur ce site offrant les particularités requises à la nidification du Guêpier. Cette espèce en pleine expansion, niche en colonie plus ou moins importante, et la présence d'un seul couple me surprend un peu d'autant plus que les Guêpiers nicheurs dans la basse vallée du Doubs (Jura) se sont déjà installés normalement sept semaines plus tôt. Migrateur, le Guêpier d'Europe (Merops apiaster) arrive du sud de l'Afrique en avril-mai pour nicher et repart en août-septembre. Il a été pendant longtemps l'hôte exclusif du Sud européen.

 

Que fait donc ce couple seul à cette période de l'année ?

 

Dès le lendemain matin en retournant sur le site, j'observe à nouveau les oiseaux toujours bien présents et dont la principale activité semble bien de poursuivre le terrassement du terrier dans la falaise destinée à recevoir la ponte. Un travail de longue haleine, qui nécessite plusieurs jours de travail pour creuser cette galerie profonde de plus d'un mètre. La présence d'un troisième oiseau me laisse supposer que d'autres couples pourraient s'installer au sein des falaises ou talus nombreux sur ce chantier. Une observation très minutieuse de cet environnement avec des amis ne permet pas de confirmer cette hypothèse.

 

Au cours des journées qui suivent, les Guêpiers disparaissent durant de longues heures avant de revenir se percher de temps à autres sur un buisson à proximité. Les jours passant, nous ne remarquons plus d'activité sur le creusement du terrier. Terre pas assez meuble ? Tentative de nidification trop tardive ? Oiseaux perturbés par les très mauvaises conditions climatiques de ce printemps ?

 

En attendant des mesures ont été engagées avec les services de la SEDD (Société d'Équipement du Département du Doubs) et l'entreprise Climent pour éviter tous travaux dans la zone concernée afin de préserver temporairement le site en cas de nidification.

 

Nous ne reverrons plus les oiseaux tout au moins durant le temps que nous passerons à essayer de les observer laissant penser qu'ils ont poursuivi leur route vers d'autres horizons, abandonnant un terrier creusé sur près de cinquante centimètres.

 

Néanmoins, cet épisode nous confirme bien que l'aménagement de sites artificiels adaptés, s'inscrivant dans la biodiversité peut tout à fait répondre à des exigences pour l'accueil d'un certain nombre d'espèces animales. Le profil des zones tampons concernées par ces ZAC doit aujourd'hui tenir compte de ces paramètres pour éviter de présenter un profil de terrain stérile qui n'a trop souvent de ''VERT'' que la couverture du dossier qui l'instruit !

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,guêpier d'europe,pays de montbéliard

Cliché © Dominique Delfino

dominique delfino,photographe naturaliste et animalier,guêpier d'europe,pays de montbéliard

Cliché © Dominique Delfino

 

12/04/2013

Le Doubs aux couleurs d'Afrique

Le Doubs aux couleurs d'Afrique

 

par Dominique Delfino

phtographe animalier et naturaliste

 

Chaque année à cette période, la basse vallée du Doubs en aval de Tavaux (Jura) accueille une importante colonie de Guêpiers d'Europe nicheurs dans les berges de la rivière.

 

Ci-dessous l'image de ce couple réalisée ces derniers jours alors que les oiseaux, de retour d'Afrique depuis un peu plus d'un mois, retrouvent les terriers utilisés l'an dernier pour la plupart alors que d'autres, s'activent à creuser les galeries dans lesquelles le nid sera installé.

 

Je constate cette année un retard sensible dans l'évolution de la colonie, les mauvaises conditions météo de ce printemps ayant perturbé le début de cette période de reproduction.

 

Les insectes dont ils se nourrissent ne profitent pas aux guêpiers lors des jours de froid et de pluie continue, les rares jours de soleils dont nous profitons plongent alors la colonie d'oiseaux dans une activité soutenue.

 

Durant deux mois et demi, ces superbes oiseaux animeront ce milieux naturel exceptionnel jusqu'à ce que tous les jeunes élevés puissent dès fin août, engager la migration qui les conduira avec les adultes en Afrique.

Guêpiers-d'Europe-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino