Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2013

Reflet d'Aigrette

Reflet d'Aigrette

 

par Dominique Delfino

Photographe animalier et naturaliste

 

Rare, la présence de limicoles (petits échassiers) sur l'espace naturel de l'Allan à Brognard à cette période de l'année alors que la migration d'automne est engagée.

L'été accompagné des températures exceptionnelles de ces derniers jours laisse supposer que le froid n'a pas encore poussé les oiseaux à regagner progressivement leurs quartiers d'hiver.

À l’affût, l'observation sera néanmoins animée par la présence régulière de grands échassiers comme en témoigne le cliché de cette Aigrette garzette. Entièrement blanche, élégante, agile, elle scrute la surface de l'eau prête à plonger son bec sur les petits poissons, grenouilles, crustacés, mollusques qu'elle surprendra en marchant lentement dans l'eau accompagnée de son très beau reflet.

 

Aigrette-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Étonnantes demoiselles coiffées

Étonnantes demoiselles coiffées

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste et animalier

 

Plusieurs sites en France permettent de découvrir cette particularité due à l'érosion que l'on nomme suivant les régions, demoiselles coiffées ou cheminées de fée.

Le cliché représente une demoiselle coiffée du site de Sauze le lac (Lac de Serre-Ponçon) (voir également à ce propos l'article concernant ce site).

Les cheminées de fée se forment à l’abri d’un bloc de rocher relativement plat qui les protège en partie de l’action érosive de la pluie. Il arrive un jour pourtant où la colonne usée devient trop fine pour supporter son chapeau qui finira alors par tomber.

Une balade qui nous plonge dans l'échelle du temps au regard de ces formations et dont l’œuvre est en perpétuelle évolution.

 

demoiselle-coiffée-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

La Mante géante

La Mante géante

par Dominique Delfino

photographe animalier et naturaliste

 

Rencontre étonnante, surprenante, avec cette Mante religieuse en bord de route dans les Alpes du sud. C'est après avoir descendu le col du Galibier que la Savoie nous accueille avec de superbes réalisations de pailles exposées en bordure de route et qui ne manquent pas d'attirer l'attention par leurs très grandes tailles.

Mais peut être que ''Dame Mante'' s'impose par son gigantisme pour faire face à la montagne qui la domine et que dans le monde des insectes tout est question d'échelle avec l'environnement !

 

Mante-en-paille-delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Peluche au pré

Peluche au pré

 

par Dominique Delfino

 Photographe animalier et naturaliste

 

 Trop mignon, irrésistible, la rencontre  avec ce petit âne dans les Alpes du sud s’accompagne d'une dernière séance de prise de vues imprévue en soirée

 

Au détour d'un chemin, le jeune ânon se présente dans une belle lumière de fin de journée, le cadre de la prairie offrant les conditions idéales pour mettre en scène ce qui pourrait sembler être une petite peluche.

 

Le temps au soleil de se coucher et au petit âne de se rapprocher de sa mère toujours à proximité, ce sont quelques poses attendrissantes que le jeune animal offre à mon objectif.

 

 

Anon-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Salut les Marmottes

Salut les Marmottes

 

par Dominique Delfino

Photographe animalier et naturaliste

 

Par ces temps de canicule de fin juillet, je vous propose une balade en Suisse, dans le massif du Chasseral afin d'aller chercher un peu de fraîcheur à près de 1600 mètres d’altitude.

 

En compagnie d'une belle petite population de marmottes, je profite de la lumière de fin de journée pour observer ces charmants mammifères ''prendre la température'' à l'entrée de leurs terriers.

 

Comme chaque année à cette période, ce sont de jeunes marmottes qui, depuis quelques semaines montrent le bout du nez et évoluent de terrier en terrier, courant dans l'herbe à la recherche des tendres pouces dont elles sont friandes.

 

Toujours très curieux, les adultes me laisseront approcher raisonnablement, m'offrant la possibilité de réaliser l'image de ce couple quelque peu intrigué par ma présence.

 

Marmottes-Delfino.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Chevaux au repos

Auprès de leur arbre

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

C’est une image de vie reposante qui m'a inspiré ce cliché, qui pourrait ressembler à une nature morte si les chevaux n’étaient pas au cœur de cette scène de campagne à Brognard.

 

Qu’il en a vu s’écouler du temps ce vieux fruitier, abritant aujourd’hui au sein de ses vieilles branches creuses, les oiseaux qui trouvent là le biotope pour s’y réfugier ou installer leur nid.

 

Mais il reste avant tout le symbole de cette petite prairie que les chevaux semblent apprécier au quotidien, le vieux fruitier étant devenu leur repaire durant les moments de repos partagés et complices.

 

Chevaux-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Le Héron et la couleuvre

 Le Héron et la couleuvre

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

Au cours de quelques jours passés en Camargue, je vous rapporte cette image intéressante sur la prédation des reptiles par les oiseaux.

Je découvre le parc ornithologique du Pont de Gau près des Saintes-Marie de la Mer. Au cours de la balade, un Héron cendré particulièrement concentré à scruter le sol attire mon attention quand soudain, celui-ci détend son corps et plonge la tête au sol.

C'est une Couleuvre de Montpellier que celui-ci vient de capturer habilement, mais le reptile n'est pas mort sur le coup et se débat durant près de deux minutes, notre Héron s'y reprenant à plusieurs reprises pour en venir à bout.

Le Héron cendré est souvent mal considéré, à tort car son régime alimentaire est constitué essentiellement de poissons. Mais il ne faut pas oublier que c'est également un gros consommateur de petits mammifères (campagnols, rats...), batraciens et autres proies diverses comme en témoigne ce cliché.

Héron-couleuvre_Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Le retour du Torcol fourmilier

Le retour du Torcol fourmilier

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste et animalier

 

Au cours de ce mois de mai 2013, quel grand bonheur de réentendre le chant du Torcol fourmilier qui signale la présence de cet oiseau de retour ce printemps dans les vergers de Brognard !

 

Nicheur dans la cavité d'un vieil arbre ou dans un nichoir depuis plusieurs années, le Torcol n'avait plus donné signe de nidification depuis 2010, la dernière nichée ayant subi les conséquences de l’orage de grêle, l'un des adultes ayant été tué, l'autre n'ayant pas pu assurer seul le nourrissage des nombreux poussins encore au nid.

 

Le couple présent cette année occupe le même nichoir dans lequel une ponte de dix œufs donnera le jour à huit poussins. Durant une vingtaine de jours, les parents assureront le nourrissage des jeunes torcols en revenant au nid le bec remplit de fourmis et de leurs larves.

 

Mais, c'est le plumage extraordinaire de cet oiseau bénéficiant d'un  mimétisme hors du commun qui lui permet de se confondre sur l'écorce des arbres qui m'étonnera toujours. Quel ravissement de pouvoir suivre l'évolution de cette nouvelle nichée prête à prendre son envol !

 

dominique delfino,torcol fourmilier,oiseaux,


Nous voici maintenant à la mi-juillet. C'est une belle nichée qui vient de prendre progressivement son envol. Après avoir passé près de trois semaines au nid, les jeunes Torcols fourmiliers se font de plus en plus bruyants dans la cavité de la branche et se manifestent en permanence à l'entrée du trou pour recevoir la nourriture que les parents apportent en abondance (fourmis et larves).

 

Les uns derrière les autres, les poussins quitteront le nid pour prendre leur envol et découvrir leur nouvel environnement, mais reviendront très souvent au nid ce qui semble être leur point de repère durant quelques jours encore.

 

Les sept poussins finiront par se disperser dans les vergers de Brognard toujours dépendants des adultes qui les nourriront encore quelque temps.

 

Fin août les Torcols engageront alors la migration qui les conduira vers leurs quartiers d'hiver en Afrique centrale jusqu'à leur prochain retour au printemps.

 

dominique delfino,torcol fourmilier,oiseaux

Un jeune torcol sorti du nid (juillet 2013)

Cliché © Dominique Delfino

 

 [Le Torcol doit son nom à la curieuse façon qu'il a de tordre le cou et de tourner la tête dans tous les sens. Bien qu'appartenant à la famille des pics, son apparence est plus proche de celle des passereaux. Il est plus petit que la grive avec un port plus vertical.(http://www.oiseaux.net)]

Chevaux au repos

Auprès de leur arbre

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

C’est une image de vie reposante qui m'a inspiré ce cliché, qui pourrait ressembler à une nature morte si les chevaux n’étaient pas au cœur de cette scène de campagne à Brognard.

 

Qu’il en a vu s’écouler du temps ce vieux fruitier, abritant aujourd’hui au sein de ses vieilles branches creuses, les oiseaux qui trouvent là le biotope pour s’y réfugier ou installer leur nid.

 

Mais il reste avant tout le symbole de cette petite prairie que les chevaux semblent apprécier au quotidien, le vieux fruitier étant devenu leur repaire durant les moments de repos partagés et complices.

 

Chevaux-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Mésange bleue au nourrissage

Il y en a pour tous les goûts

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste

 

Mésange-bleue-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

Pour attirer les oiseaux en quête de nourriture durant l'hiver, Dominique Delfino prépare un joli panier bien garni de fruits et de graines qui favorise des conditions de prises de vues intéressantes.

« Embarras du choix pour cette petite mésange bleue que l'on peut observer sur le point de nourrissage. À bien y regarder, notre mésange se concentre, non pas sur la pomme plutôt destinée aux merles, mais aux noix décortiquées et inserrées dans le fruit afin de stabiliser quelques instants notre oiseau le temps d'une image. Une situation dont profitera aisément dame mésange pour mon plus grand plaisir, l'oeil rivé derrière mon objectif. »

Voie de garage

Voie de garage

 

par Dominique Delfino

Photographe animalier et naturaliste

 

C'est un cliché anecdotique que je vous propose avec l'image de cette famille de cygnes tuberculés photographiés sur le parking de l'usine FAM à Technoland.

 

Alors que je rentre en soirée sur Brognard, je remarque cette nichée de cygnes sous la protection des parents, parcourant en long et en large le parking, cherchant désespérément un passage dans le grillage.

 

Les oiseaux, nicheurs dans la source phréatique ''le trou Vervel'' situé juste à proximité, se sont trouvé piégés sur le parc et ce n'est enfin, après de longues allées et venues éprouvantes pour la famille qu'ils sortiront finalement par la grande porte.

 

À l'avenir, suggérons qu'en plus des places de parking soit dessinés une voie verte et bleue pour aider les oiseaux à retrouver leur chemin !

 

Cygnes-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

La blanche hermine

La blanche hermine

 

par Dominique Delfino
photographe animalier

 

Quel contraste entre les mangoustes photographiées il y a dix jours au Kenya par plus de trente degrés et les moins dix degrés près de Villers le lac la semaine dernière.

 

Deux hermines font l'objet de mes observations. Au petit matin, je surveille une pâture enneigée, les traces dans la neige et les terriers signalent la présence de l'hermine.

 

Patience, mais quel spectacle lorsque la petite tête apparaît dans la neige, scrute les environs et, soudain se met en chasse avec une agilité et une rapidité stupéfiante. Ses proies: ce sont les campagnols et les mulots qu'elle est capable de détecter sous la neige. Pendant près d'une heure le petit mustélidé court, saute, bondit, vole sur la neige, va et vient puis, soudain réapparaît avec une proie avant de disparaître dans son terrier.

 

Entièrement blanche en hiver à l'exception de l'extrémité de sa queue noire, l'hermine commence sa mue dès la mi-mars pour retrouver sa couleur brune d'été juste avant la saison des amours.

 

Un moment de pure bonheur que ces instants de nature libre…

 

HERMINES_450.jpg

Clichés © Dominique Delfino

 

Scène de vie au Kenya

SCÈNE DE VIE DANS

LE MASAÏ MARA

 

 par Dominique Delfino

photographe animalier

 

[De retour du Kenya où il animait un stage photo dans la réserve du Masaï Mara, Dominique Delfino nous fait partager cette image pleine de tendresse et de délicatesse].

 

dominique delfino,photographie animalière,lion,masaï mara,

Cliché © Dominique Delfino

 

« Remarquant une famille de lions se déplaçant dans les hautes herbes de la savane accompagnée de très jeunes lionceaux, je demande au chauffeur de prendre un peu de distance en se positionnant dans l'axe des félins, espérant que ceux-ci poursuivent leur déplacement dans notre direction.

Les jeunes lionceaux se fatiguant à travers la végétation font l'objet de toute l'attention des lionnes. Mais lorsque l'un deux peine à suivre lors d'un passage à découvert, la mère, dans la plus grande attention, saisit son petit pour le faire traverser et le conduire à l'abri, les hyènes étant les principaux prédateurs des lionceaux.

Une scène de vie dont il faut profiter pleinement tout en gardant un œil dans l'objectif ».

dominique delfino,photographie animalière,lion,masaï mara

Le petit gravelot

Le petit Gravelot

 

par Dominique Delfino

photographe animalier et naturaliste

 

Habituellement nicheur sur les gravières, les berges sablonneuses et caillouteuses des rivières, des lacs, sur le fond boueux des étangs asséchés, dans les sablières, le petit Gravelot n'hésite alors pas à s'installer sur un milieu de substitution lorsque son biotope fait défaut.

 

Tel est le cas pour ces oiseaux observés dès leur retour de migration en avril 2013 et photographiés début juin sur les plates-formes industrielles récemment terrassées du chantier Technoland 2 sur le plateau de Brognard.

 

Ce milieu artificiel temporairement libre de toute installation, offrira au Gravelot le terrain qui lui permettra de se confondre dans l'environnement. Les œufs sont pondus à même le sol dans une légère dépression garnie de petits cailloux bénéficiant ainsi d'un mimétisme parfait.

 

Mais qu'en sera t-il pour l'avenir et quels espaces seront encore propices pour l'accueil de ce petit limicole ?

 

Petit-gravelot-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

J'évoquais début juin 2013 la présence de couples de petits Gravelots en bordure des terrassements de chantiers de la future ZAC Technoland II sur le plateau de Brognard.

Quinsze jours plus tard, grande fut ma surprise de découvrir une nichée de trois poussins âgés de quelques jours seulement ! Les adultes toujours à proximités surveillent ces minuscules et merveilleuses petites créatures qui se déplacent telles de petites balles de ping-pong roulant sur le sol !

le petit gravelot,oiseaux,dominique delfino,doubs,pays de montbéliard

Cliché © Dominique Delfino

 

À la recherche de nourriture, larves, insectes, petits vers…, les poussins nidifuges, quittent le nid installé à même le sol sur les cailloux quelques heures après l'éclosion. Les parents s'occuperont et veilleront durant trois semaine sur les jeunes gravelots avec la plus grande attention pour faire face aux prédateurs particulièrement après les jours qui suivent l'éclosion.

 

le petit gravelot,oiseaux,dominique delfino,doubs,pays de montbéliard

 

Une petite merveille de la nature qui contraste avec les engins de chantier en plein travail à moins de cent mètres !

Le Doubs aux couleurs d'Afrique

Le Doubs aux couleurs d'Afrique

 

par Dominique Delfino

phtographe animalier et naturaliste

 

Chaque année à cette période, la basse vallée du Doubs en aval de Tavaux (Jura) accueille une importante colonie de Guêpiers d'Europe nicheurs dans les berges de la rivière.

 

Ci-dessous l'image de ce couple réalisée ces derniers jours alors que les oiseaux, de retour d'Afrique depuis un peu plus d'un mois, retrouvent les terriers utilisés l'an dernier pour la plupart alors que d'autres, s'activent à creuser les galeries dans lesquelles le nid sera installé.

 

Je constate cette année un retard sensible dans l'évolution de la colonie, les mauvaises conditions météo de ce printemps ayant perturbé le début de cette période de reproduction.

 

Les insectes dont ils se nourrissent ne profitent pas aux guêpiers lors des jours de froid et de pluie continue, les rares jours de soleils dont nous profitons plongent alors la colonie d'oiseaux dans une activité soutenue.

 

Durant deux mois et demi, ces superbes oiseaux animeront ce milieux naturel exceptionnel jusqu'à ce que tous les jeunes élevés puissent dès fin août, engager la migration qui les conduira avec les adultes en Afrique.

Guêpiers-d'Europe-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Mangoustes rayées en alerte

Mangoustes rayées en alerte

 

par Dominique Delfino

photographe animalier

 

J'évoquais la semaine dernière le contraste de température entre mes prises de vues d'hermines dans la neige du Haut-Doubs et les images de mangoustes réalisées dernièrement au Kenya.

 

Si le sujet présente quelques similitudes dans l'attitude avec l'hermine du point vue technique photo, le comportement et la vie sociale de la mangouste rayée est totalement différent. Ce petit mammifère (l'une des plus grandes mangoustes africaines), principalement insectivore, vit en groupe constitué quelquefois de plusieurs dizaines d'individus au sein d'une grande famille.    

    

Toujours en quête de territoire, les mangoustes s'imposent dans leurs déplacements à d'autres populations. Dressées sur leurs pattes arrières, elles surveillent les environs immédiats, les prédateurs pouvant surgir du sol comme du ciel, les rapaces étant nombreux.

 

Beaucoup plus petite, d'une taille rappelant celle de l'hermine, la mangouste naine me permit également de profiter de très belles observations accompagnées de quelques photos sur le comportement  de cette très belle espèce.

 

Mangoustes-rayées-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Aux lueurs de feu

Aux lueurs de feu

 

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste

 

Difficile en ce printemps froid et pluvieux de savourer des lueurs du soleil couchant. Les rares occasions d'en profiter ne me laissent pas indifférent comme en témoigne le cliché de cette semaine.

 

Alternances de pluie et d'ensoleillement offrent les ambiances de lumière dont rêvent tous les photographes. Le spectacle est à son comble lorsque celles-ci s’accompagnent en fin de journée de lueurs chaudes diffusées par les nuages telles des flammèches.

 

C'est presque la tête dans les étoiles que je me concentrerai sur  cette pleine lune déjà levée profitant également de ce voile lumineux durant de longues minutes et que je contemplerai jusqu'aux derniers instants.

 

Delfino-lune enflammée-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Mignon éléphanteau

Mignon éléphanteau

 

par Dominique Delfino,

photographe animalier

 

Au cours de mon récent séjour au Kenya (Masaï Mara), parmi les nombreuses rencontres avec la faune locale, j'ai pu observer des éléphants de savane, un moment d'intense émotion face à cet animal symbole de l'Afrique. Les très grands troupeaux d'éléphants ont aujourd'hui disparu du continent. Le braconnage lié au commerce de l'ivoire et la réduction progressive de son habitat sont les causes principales de son déclin.

 

Il est encore possible de croiser le chemin de groupes plus ou moins nombreux de ce mammifère à la vie sociale très structurée.

 

L'éléphant est le plus grand animal terrestre mesurant en moyenne quatre mètres à l'épaule et pesant approximativement près de huit tonnes.

 

L'observation d'un tout jeune éléphanteau très joueur sous l'attention permanente de sa mère, demeure alors un moment d'émerveillement dont on ne se lasse jamais, et qui nous laisse espérer sur le devenir de cette espèce considérée comme menacée aujourd'hui.

 

Delfino-éléphante-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

11/04/2013

Terre de renards

Terre de renards

 

par Dominique Delfino

photographe animalier

 

Le Haut-Doubs est actuellement le terrain de prédilection que j'affectionne tout particulièrement avec l'observation et le suivi de terriers de renards.

La rigueur de l'hiver a retardé la reproduction de ce mammifère que l'on pouvait observer facilement chasser sur la neige, les campagnols se faisant plus rares durant cette longue période hivernale.

Malgré les conditions météo déplorables de ce printemps 2013, les premiers renardeaux montrent leurs museaux depuis une   quinzaine de jours.

Par grand soleil, les renardeaux savourent de très longs moments à l'extérieur de leur terrier, découvrant leur environnement au cours de scènes de jeux extraordinaires. Souvent épuisés, les renardeaux regagnent leur terrier en fin de journée, me laissant l'opportunité de réaliser de nombreux clichés.

 

dominique delfino,renard,renardeau,

dominique delfino,renard,renardeau,

Clichés © Dominique Delfino

 

Une vidéo intéressante : le renard chassant sous la neige.

 

La chasse au renard : Au plus près d’une battue au renard

Source printanière

Source printanière

 

par Dominique Delfino

photographe naturaliste et animalier

 

Source-printanière-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

C'est toujours dans la côte qui mène aux Terres de Chaux que je trouve mon inspiration ces derniers temps.

Un bruit d'eau courante attire mon attention en me promenant dans les pâtures de ce versant abrupte, dominant la vallée du Doubs. Je découvre alors le captage d'une source d'eau vive émergeant d'une conduite totalement recouverte de mousse. L'eau y jaillit par saccades dans une fraîcheur et une transparence que la lumière de printemps met en scène.

Couché par terre, l'appareil photo bloqué sur mon sac à dos, j'en profite pour réaliser une série de clichés au temps de pose très long, afin de traduire au mieux cette projection d'eau harmonieuse, favorisée par les conditions météo de ces derniers jours.

Le temps des bourgeons

Le temps des bourgeons

 

par Dominique Delfino

photographe animalier

 

Le printemps est bien là, même si les températures de ces derniers jours nous font encore douter. La nature a néanmoins profité des journées très ensoleillées de la semaine dernière favorisant l'éclosion spontanée des bourgeons et des feuilles en forêt.

Très friands de cette végétation qui s'offre à eux après l'hiver, les chevreuils trouveront là une réserve de nourriture presque inépuisable.

Chaque année, au printemps, des chevreuils se retrouvent en ville après avoir consommé des bourgeons gorgés de sève qui les enivrent en fermentant dans leur estomac. Désorientés, titubants, ils se trompent alors de chemin…

Le cliché que j'ai pu réaliser lors de cette rencontre avec ce brocard en forêt témoigne de l'intérêt que celui-ci manifeste pour ces feuilles tendres qu'il consommera jusqu'à les cueillir au plus haut des branches sans trop se préoccuper de ma présence discrète.

 

Brocard-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

La baie de Somme vue du ciel

La baie de Somme vue du ciel

 

par Dominique Delfino

Photographe animalier et naturaliste

 

À l’occasion du festival de l’oiseau en Baie de Somme, Dominique Delfino et Jean-Louis Vermot-Desroches animent chaque année un stage photo-nature.

Aujourd’hui, l’opportunité nous a été donnée de survoler ce magnifique site naturel en hélicoptère.

Les conditions météo particulièrement favorables nous ont permis de réaliser les prises de vues aériennes dont nous rêvions depuis plusieurs années.

Ce milieu naturel abrite de nombreuses espèces d’oiseaux, et demeure un haut lieu de migration.

 Ce survol nous a permis d’admirer ces paysages tels que les oiseaux peuvent les voir et d’en apprécier le caractère sauvage rythmé par les marées.

 

Baie-de-Somme-delfino-450.jpg

Depuis le festival de l'oiseau en Baie de Somme

Cliché © Dominique Delfino

 

Baie-de-Somme-Le-Crotoy-450.jpg

Le Crotoy vu de la baie de Somme (© André Guyard)

Rapace aux petits soins

Rapace aux petits soins

 

par Dominique Delfino

Photographe animalier

 

Contacté dernièrement par une habitante de Montbéliard préoccupée par la présence permanente d'un rapace couché au sol dans son jardin, je me rends aussitôt sur place afin de voir s'il s'agit d'un oiseau blessé.

 

Je découvre alors un jeune mâle d’Épervier d'Europe qui, semble t-il, présente une blessure à la patte nécessitant l'examen par un vétérinaire.

 

Le rapace sera aussitôt  pris en charge, la peau de la patte ayant été complètement déchirée probablement lors d'un accrochage avec un fil de fer lors de la chasse de l'épervier poursuivant un oiseau, sa proie principale.

 

Mais heureusement, toute la ''mécanique osseuse'' apparente ne semble pas atteinte, ce qui permettra au vétérinaire de recoudre rapidement la peau.

 

Transféré au centre de soins ATHENAS de Lons-le-Saunier, notre épervier y séjournera le temps de se rétablir avant de retrouver la liberté ce qui malheureusement n'est pas toujours le cas lors de ce type de blessures.

 

Epervier-d'Europe-450-Delfino.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Eaux vives sur la Doue

Eaux vives sur la Doue

par Dominique Delfino

Photographe naturaliste et animalier

 

La pluie de ces derniers jours a très largement redonné vie à la cascade de la source de la DOUE en amont du restaurant de la papeterie de Glay. L'image de cette cascade témoigne de cette ambiance, sujet d'un travail de groupe lors d'une animation photo le dimanche 6 octobre, encadrée par le photographe.

 

Le site du moulin de la Doue, la source jaillissant de la grotte et la cascade qui lui succède constituent au fond de cette reculée dominée par un amphithéâtre de falaises, un cadre magnifique dans ce petit bout du monde.

 

Avec comme seule ambiance sonore à cette saison l'eau vive qui déferle sur les rochers moussus, profiter du temps qui passe à simplement contempler le ruisseau s'engager dans la petite vallée, suffit à se ressourcer dans ce petit coin de nature encore sauvage.

 

Source-de-la-Doue-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

Quand la forêt résonne

Quand la forêt résonne

par Dominique Delfino

photographe animalier et naturaliste

 

L'automne revêt un caractère particulier lorsque la forêt résonne du brame du Cerf.

 

Durant plus d'un mois à cette période de l'année, saison des amours pour le plus grand de nos cervidés, animant les grands massifs forestiers de nos régions.

 

À l'apogée de leur excitation, le comportement des mâles demeure un spectacle extraordinaire. Afin de s'imposer sur son territoire, le Cerf avertit de sa présence en bramant, intimidant et défiant les autres mâles.

 

Particulièrement actif très tôt le matin et en soirée, il vous plonge dans une ambiance unique et nombreuses sont les animations découvertes à l'écoute du brame du Cerf.

 

Le parc de Sainte-Croix en Lorraine compte parmi les endroits où l'on peut découvrir, observer et surtout profiter de cette période amoureuse dans d'excellentes conditions pour le plus grand bonheur des enfants et des plus grands. Sans oublier son appareil photo !

 

Brame-du-cerf-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

20/02/2013

Royal, le Milan

Royal, le Milan

 

par Dominique Delfino

 

Si les Cigognes blanches ont déjà été signalées à plusieurs reprises dans la région, il est également possible d'observer de retour de migration, un très grand et beau rapace à cette époque de l'année.

 

À l'affût dans la neige sur le plateau de Brognard, j'observe le comportement de Buses variables profitant de quelques proies abandonnées lorsque se dessine dans le ciel le vol spectaculaire et majestueux de deux milans royaux.

 

Chassés constamment par les corneilles, les milans les déjouent d'un vol acrobatique pour leur échapper. À ma grande surprise, l'un deux se pose à proximité d'une buse, le milan semblant très intéressé par la proie de celle-ci.

 

Je profite de ce bref instant pour déclencher avant que la buse ne riposte pour conserver sa place car il est assez rare que le milan royal se pose au sol. Habituellement, le milan royal effectue un vol plongeant sur sa cible.

 

Milan-royal+buse-Delfino-450.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

En cette fin d'hiver froid et enneigé, les animaux souffrent. Les buses notamment sont au bout de leurs réserves et ont beaucoup de mal a trouver leur nourriture. Affaiblies, elles sont victimes de collisions routières et, dans le meilleur des cas, elles sont apportées au Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage à L'Étoile. Buses, chauve-souris, chouettes, hérissons, la salle de soin du centre Athénas ne désemplit pas. 

Un reportage de France 3 Franche-Comté.

04/02/2013

Zones humides sous surveillance

Zones humides sous surveillance

par Dominique Delfino

photographe paysagiste et animalier

 

Chaque année, la Journée mondiale des zones humides est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar. Depuis 2001, en France, divers organimes et associations participent à l’événement et organisent des actions de sensibilisation du public sur les zones humides, et la Convention de Ramsar.

La sortie sur le cours de l'Allan et de la Bourbeuse organisée dimanche 3 février par le groupe Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) du Pays de Montbéliard, a permis de mieux comprendre le rôle déterminant de ces espaces inondables et inondés suite à l'épisode de pluie de ces jours derniers.

Dominique Delfino en a profité pour survoler l'ensemble de ces milieux naturels, la prise de vues aériennes permettant d'apprécier au mieux la qualité et la beauté de ces espaces.

Préservé et aménagé en 1987 suite aux différentes démarches de la LPO, l'espace naturel de l'Allan (photo ci-dessous) reste aujourd'hui un des derniers espaces inondables de la plaine de l'Allan inscrit d'ailleurs dans le périmètre de la ZAC Technoland.

 

Pour zoomer, cliquer sur les clichés

dominique delfino,inondation,zones humides

© Dominique Delfino

avenir de thise,associations,thise,doubs,franche-comté,massif jurassien,culture,sport,randonnées,écriture,basket-ball,collectionneurs,canoë,kayak,rafting,canyoning,couture,football

Inondations à Thise

© André Guyard

28/01/2013

Au cœur de la glace

Au cœur de la glace

 

par Dominique Delfino

Photographe paysagiste et animalier

 

Image abstraite réalisée lors de l'épisode de glace que nous avons connu en janvier 2013. C'est bien au chaud, que je me plonge au cœur de la matière en observant de très près le détail de la glace qui recouvre les vitres de ma véranda. J'y découvre un monde extraordinaire qui me rappelle celui des images satellites des régions glaciaires alors que je suis à l'échelle d'une surface de quelques centimètres carrés.

 

En promenant mon objectif à travers la glace, c'est une forme étrange qui me rappelle celle d'un homme, dont l'existence ne tient qu'au froid me laissant le temps de réaliser les clichés d'un monde éphémère.

 

Au-coeur-de-la-glace.jpg

Cliché © Dominique Delfino

20/01/2013

Lapins dans la glace

Lapins dans la glace

 

par Dominique Delfino

photographe paysagiste et animalier

 

Ils courent sur la neige, glissent sur la glace mais c'est toujours à proximité d'un terrier que ces petits lapins de garenne se tiennent pour plonger et se mettre à l'abri en cas de danger.

 

 

En ce dimanche de janvier, je profite de cet épisode de verglas pour observer le comportement de cette population de lapins implantée dans les prairies bordant le Doubs près de Colombier Fontaine.

 

Les lapins sauvages doivent se méfier de nombreux prédateurs contre lesquels ils n’ont aucune défense, si ce n’est de rester immobiles pour ne pas se faire repérer ou de s’enfuir pour se réfugier dans leur terrier.

 

En cette période hivernale, ils se nourrissent de racines et quand la nourriture se fait plus rare d’écorce d’arbres. Mais dans la neige glacée bouger le moins possible est encore la meilleure façon de faire face aux dépenses d'énergie comme en témoigne ce cliché.

 

DELFINO-HIVER-LAPIN-DANS-LA-GLACE-blog.jpg

Cliché © Dominique Delfino

 

08/12/2012

À l'image du Doubs

À l'image du Doubs

 

Il reste quelques exemplaires du livre de Michel Cottet et de Dominique Delfino : "À l'image du Doubs" Ces quelques exemplaires sont disponibles au prix de 35 euros (hors frais d'envoi) à l'adresse ci-dessous :

 

Michel COTTET
éco-interprète
4, rue de la source
25640 Pouligney
03 81 55 56 27
09 71 21 05 47

Cottet-Delfino_image-Doubs.jpg