Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2013

Le Rubanier

Le Rubanier

 

Le Rubanier [Sparganium erectum L. em. HUDS.] appartient à la famille des Sparganiacées. C'est une plante hélophyte.

 

La famille des Sparganiacées est très ancienne. On la trouve déjà au Secondaire (crétacé) sur le territoire de l'actuel Groenland.

 

Les Sparganiacées ne sont représentées dans le monde que par le seul genre Sparganium dont une vingtaine d'espèces poussent dans la zone tempérée de l'hémisphère nord et une espèce en Nouvelle-Zélande.

 

En Europe, il pousse plusieurs espèces de Rubaniers dont le plus courant est le Rubanier érigé ou ramifié (S. erectum ; syn. S. ramorum HUDS.).

 

En dehors de nombreuses particularités anatomiques, les Rubaniers ont une structure particulière du limbe : les tissus d'assimilation et les stomates sont répartis sur tout le pourtour du limbe, triangulaire en coupe, et la surface d'assimilation est très grande. La production de biomasse par rapport à celle d'autres plantes immergées, est assez faible et la période de végétation assez courte. Les peuplements s'étendent par multiplication végétative et sont sensibles à la concurrence d'autres, plantes élevées, en particulier des Roseaux, sans doute à cause du grand besoin de lumière du genre Sparganium. Les épais peuplements de Rubaniers concourent à l'envahissement rapide des eaux et comme ils sont résistants aux basses températures et aux gelées, ils compensent ainsi le handicap de l'ensoleillement. Les feuilles qui mesurent parfois plus de deux mètres ont été utilisées pour tresser des paniers.

 

Rubanier-450.jpg


Sparganium erectum est une plante vivace de 30 à 200 cm de haut, à la souche rampante formant des rejets, aux feuilles linéaires ou gladiolées, triangulaires en coupe (1).

 

La tige est plus courte que les feuilles, mesure 50 à 150 cm de haut et elle est ramifiée. Les organes aériens (stériles) du Rubanier s'étalent parfois en éventail (2). Les feuilles étroites des eaux profondes ou courantes, flottent à la surface. La plante monoïque porte des fleurs agglomérées en têtes : les grosses têtes, à la partie inférieure de l'inflorescence, sont formées de fleurs femelles; les petites têtes de la partie supérieure sont mâles.

 

Les fruits (akènes) quand ils sont mûrs forment des têtes hérissées comme de petites chataîgnes (3). La floraison a lieu de juin à août. Dans le nord-ouest de l'Europe et en Amérique du Nord, le genre est représenté par S. minimum PRIES , de faible taille et ne comportant que peu de têtes florales, 1 à 2 mâles et 2 à 3 femelles.

 

Source :

V. Vetvicka (1981). - Plantes du bord de l'eau et des prairies. Ed. Gründ.

 

Commentaires

Bonjour,
je suis actuellement en BTSA Gestion Protection de la Nature et je fais une sorte de présentation sur le rubanier qui compte pour mon bts.
mais j'ai une question à la quelle je ne sais répondre :" Pourquoi réintroduire le rubanier ? "

pouvez vous répondre a cette question ?

Merci de votre compréhension.
Cordialement
Victorien CREPEL

Écrit par : crepel victorien | 03/06/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire