Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2010

Non à la destruction du site de Malbouhans !

Non à la destruction du site de Malbouhans !

Le Tarier des prés menacé !

 

tarier des prés.jpg

 

Le projet de création d’une ZAC porté par le Syma Arémis-Lure (et soutenu par le Conseil Général de la Haute-Saône) est toujours d’actualité !

La demande de la LPO Franche-Comté adressée en septembre 2008 au préfet de la Haute-Saône afin de désigner le site dans le réseau Natura 2000 est restée pour l’heure sans réponse.

Une ZAC à cet endroit fera disparaître la population de Tariers des prés (espèce inscrite sur la Liste Rouge des oiseaux menacés de Franche – Comté dans la catégorie « Vulnérable ») ainsi que la plupart des surfaces de pelouses acidiclines du Violion caninae, habitat d’intérêt communautaire, prioritaire en matière de conservation (inscrit à l’annexe I de la directive « Habitats »).

Considérant que ce dommage n’est pas compensable du fait de la rareté de certains habitats et des menaces de disparition très fortes pesant sur le Tarier des prés, la LPO Franche-Comté demande l’abandon de ce projet sur ce site et la préservation intégrale du site de Malbouhans avec mise en place d’une gestion conservatoire par le Conseil Général de la Haute-Saône (propriétaire des terrains).

A l’heure où la préservation de la biodiversité est reconnue comme une priorité internationale (rappelons que l’année 2010 a été déclarée année internationale de la biodiversité), la LPO Franche-Comté considère que la destruction d’un tel site par une collectivité territoriale, qui plus est avec l’aide de financements publics, est aujourd’hui inacceptable et en totale contradiction avec nos engagements européens et avec ceux pris au niveau national lors du Grenelle de l’Environnement.

A l’heure actuelle, ce projet de ZAC est probablement le projet le plus « grenello-incompatible » de Franche-Comté.

Merci de soutenir l’action de la LPO Franche-Comté pour la préservation intégrale du site de Malbouhans : signez et faites signez la pétition en ligne sur le site de la LPO Franche-Comté.

Pour signer la pétition en ligne, consultez le lien suivant :


Non à la destruction du site de Malbouhans !

Commentaires

D'après ce que je sait, le projet de construction d'une ZAC à Malbouhans prévoit de conserver une zone de plusieurs hectares intacte afin de préserver les espèces présentes sur le site.
Je ne comprend pas que l'on puisse être pour l'arrêt total du projet. Une fois de plus une minorité tapageuse (et souvent subventionnée avec nos impôts!!!) veut faire échouer un projet porteur d'emplois, je suppose que ces détracteurs ne sont pas à la recherche d'un emploi, ni leurs enfants...
Personnellement, je respecte profondément la nature et estime n'avoir pas de leçon à recevoir de la part de citadins bureaucrates (bon d'accord le raccourci est un peu facile, mais on est pas loin de la vérité quand même..), on doit, bien sur, prendre garde à la préservation de la nature, mais en étant réaliste et pragmatique, ces 2 qualités faisant visiblement défaut au noyau dur des écolos (je rappelle la minorité tapageuse..)

Écrit par : Claude | 03/07/2010

Répondre à ce commentaire

Des oiseaux pour arreter le dévelopement de la région de Lure c'est nouveau.
Lors du projet d'implantation de BMW à MALBOUHANS il y a qql années c'était une plante particuliére qu'il fallait protéger : résultat les 2000 emplois sont partis àen Europe de l'Est. Le projet actuel représenter 700 à 800 emplois directs. Si Malbouhans se développe c'est écologiquement mauvais disent les bons penseurs à la solde de BESAC ou BELFORT ( hazard des écolos du 25 ou 90 !!!!!!!!!).
Quand l'aéroport était militaire, il y avait déja des fleurs et des oiseaux sur le site, où étaient donc ces bobos écolos? ils ne manifestainent pas car ils connaisant l'humour légendaire d'un aviateur en colére et la dureté de son baton quand il était de garde sur le site.
Aujourd'hui il reste qql vaches et des moutons : facile la lutte.
Non les écolos ne passeront pas, oui au vehicule du futur à MALBOUHANS.
PS : pour les amoureux de la nature un camboillot est un habitant de MALBOUHANS

Écrit par : Le camboillot | 27/09/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire