Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2010

Coraux des Antilles (4)

Clé simplifiée de détermination des coraux des Antilles


136Récif corallien-logo.jpgCoraux et milieu récifal de la Province Caraïbe

Chapitre IV : Clé simplifiée de détermination des coraux des Antilles

 

par André Guyard

(suite du chapitre III : anatomie du corail)

 

Cette clé dichotomique permet l'identification rapide de la plupart des espèces de coraux caraïbes à partir des caractéristiques du polypier. L'environnement et en particulier l'agitation de l'eau pouvant modifier la morphologie de la colonie, parfois le polypier n'a pas tout à fait l'aspect type décrit ici. En outre, la distinction entre espèces et sous-espèces de ces animaux coloniaux n'est pas toujours bien établie. Quand ils existent, les noms vernaculaires sont rapportés entre parenthèses.

 

TABLEAU GÉNÉRAL

 

1a. Polypier massif, ramifié ou en plaques encroûtantes, ne formant jamais de calices ; surface lisse et percée de minuscules orifices non cloisonnés (Hydrocoralliaires) -->  5

 

02Millepora alcicornis-1.jpg02Millepora_alcicornis3-1.jpg05Stylaster_roseus1-1.jpg

1b. Polypier constitué par un ou plusieurs calices cloisonnés par des septa rayonnants ou constitué par des vallées cloisonnées par des septa parallèles (Hexacoralliaires) -->  2

 

047Montastrea annularis-1.jpg068Diploria labyrinthiformis2-1.jpg
2a. Polypier constitué d'un unique calice -->   6

04Scolymia-lacera-1.jpg

2b. Polypier colonial formé de nombreux calices qui peuvent être coalescents pour former des vallées ; colonies ramifiées, massives ou encroûtantes -->   3

3a. Colonie ramifiée -->  9

 

31Oculina diffusa1-1.jpg

3b. Colonie massive, foliacée ou encroûtante mais jamais ramifiée -->  4

 

4a. Colonie aplatie, formant des touffes de lames épaisses et plates ou des feuilles délicates ou des soucoupes fixées au substrat par un tronc central ou excentré ; calices coalescents en vallées séparées par des crêtes -->   23

076Helioseris cucullata2-1.jpg

 

4b. Colonie encroûtante, massive, en boule, en chapeau, en colonne mais jamais en feuilles -->   31

 

069Diploria strigosa2-1.jpg

 

TABLEAU DES ESPÈCES

 

5. CORAIL LISSE. Colonies massives, ramifiées ou en plaques de couleur caramel ou brune ; surface lisse, percée de minuscules orifices non cloisonnés (Hydrocoralliaires) ; coraux très urticants (coraux de feu).

 

5a. Colonies en branches cylindriques buissonnantes : Millepora alcicornis (Corail de feu buissonnant).

 

02Millepora_alcicornis3-1.jpg

5b. Colonie en plaques minces dressées en éventail : Millepora complanata (Corail de feu en plaques)

 

03Millepora_complanata-1.jpg

5c. Colonies en branches grossières, épaisses, quadrangulaires et déprimées au sommet : Millepora squarrosa (Corail de feu grossier).

 

03millepora-squarrosa-1.jpg

6. CORAIL SOLITAIRE ; jamais de structures massives ni de branches.

 

6a. Calice petit (moins de 10 mm de diamètre) ; parfois plusieurs individus groupés sur le même support et soudés à leur base -->  7

6b. Calice large (2-10 cm de diamètre) ; septa rayonnants, nombreux et fortement dentés sur leur arête (corail champignon) -->   8

7a. Calice de 10 mm de diamètre et 10 mm de hauteur ; columelle réduite, squelette souvent noirâtre ; septa fortement dentés reliés entre eux de façon assez lâche : Phyllangia americana.

 

25-phyllangia-americana-1.jpg

 

7b. Calice d'environ 5 mm de diamètre et 6 mm de hauteur ; columelle distincte ; septa à nombreuses petites dents régulières : Astrangia solitaria.

 

25-astrangia-solitaria_3-1.jpg

 

8a. Calice pouvant atteindre 12 cm de diamètre ; dents des septa épaisses et triangulaires : Scolymia lacera (Corail champignon).

 

26Scolymia-lacera_4-1.jpg

 

8b. Calice pouvant atteindre 10 cm de diamètre ; dents des septa plus fines en forme de bâtonnets verticaux : Scolymia cubensis (Corail champignon).

 

26Scolymia-cubensis_4-1.jpg

 

9. CORAIL RAMIFIÉ, JAMAIS MASSIF NI FOLIACÉ


9a. Calices situés uniquement au bout des branches -->   10

 

9b. Calices situés tout le long des branches -->   14

 

10a. Calices tubulaires de petite taille (3-5 mm de diamètre) ; septa dentés ; colonies en buisson atteignant 15 cm de diamètre : Cladocora arbuscula (Corail en tubes).

 

26Cladocora-arbuscula-1.jpg

10b. Calices dépassant 1 cm de diamètre -->  11

 

11a. Bordure des septa non dentée -->   12

 

11b. Bordure des septa nettement dentée -->   13

 

12a. Calices ovalaires atteignant 3,5 cm de diamètre avec parfois deux ou trois centres. Colonies formant des masses arrondies atteignant 30 cm de diamètre. Aspect de bouquet de fleurs : Eusmilia fastigiata fastigiata (Corail bouquet)

 

28Eusmilia-fastigiata1-1.jpg

12b. Colonies formées de calices soudés en séries disposées en éventail de 15 cm de long sur 1 cm de large. Aux séries polycentriques s'ajoutent quelques branches mono- ou dicentriques : Eusmilia fastigiata flabellata (Corail en éventail).

 

30Eusmilia_flabellata-1.jpg

 

13. Calices d'environ 5 cm de diamètre ; septa épais (8 au cm) ; dents triangulaires larges et grossières :

Mussa angulosa (Corail grande fleur).

 

24mussa-angulosa_04-1.jpg

 

14. CALICES SITUÉS TOUT LE LONG DES BRANCHES


14a. Polypier mauve, le restant après séchage non blanchissant. Orifices des polypes minuscules (1 mm ou moins). Colonies en forme de buisson aplati ayant une taille maximale de 10 cm. Pas de septa (Hydrocoralliaires) mais le bord de l'orifice paraît dentelé : Stylaster roseus (Corail buisson mauve).

 

05Stylaster_roseus1-1.jpg

14b. Polypier ramifié non mauve après séchage -->  15

 

15a. Calices saillants à la surface des branches -->  16

 

15b. Calices non saillants à la surface des branches -->  20

 

16a. Calices très serrés, cylindriques, saillant de 3-5 mm ; diamètre inférieur à 2 mm ; calice terminal plus grand et bien visible -->  17

 

16b. Calices de forme basse et conique installés sur des éminences bombées et nettement séparés ; diamètre de 3 mm -->  19

 

17a. Branches peu ramifiées, aplaties ou en éventail et ressemblant aux bois de renne ou d'élan : Acropora palmata (Corail pattes à chaux).

 

35-A-palmata_04-1.jpg

 

17b. Branches à section cylindrique -->  18

18a. Branches divergentes, enchevêtrées et buissonnantes et de diamètre inférieur à 5 cm ; colonie pouvant dépasser 50 cm de hauteur : Acropora cervicornis (Corail corne de cerf).

 

34-A-cervicornis_03-1.jpg


18b. Branches relativement courtes, plus massives et très enchevêtrées ; peut-être variété de l'espèce précédente : Acropora prolifera (Corail corne de cerf).

 

34-A-prolifera_03-1.jpg

 

19a. Corail buissonnant à branches courtes et nombreuses, fréquemment soudées ayant moins de 5 mm de diamètre ; calices de 3-4 mm de diamètre : Oculina diffusa (Corail buisson d'ivoire).

 

31Oculina diffusa03-1.jpg

19b. Corail moins buissonnant ; branches longues et tordues ayant 1 cm de diamètre ; calices de 3-4 mm de diamètre présentant une dépression autour de la base : Oculina valenciennesi (Corail arbre d'ivoire).

 

32-O-valenciennensi_03-1.jpg

 

20a. Calices non saillants séparés par une surface corallienne. Murs et septa non poreux ; en général 10 septa majeurs (rares traces de septa secondaires) -->  21

 

20b. Calices non saillants mais jointifs. 6 septa et murs poreux ; pali apparents -->  22

 

21a. Colonie encroûtante et massive d'où sortent des lobes cylindriques de 1-1,5 cm de diamètre, très courts (3 cm) dressés et touffus ; calices séparés par des bourrelets et arrangés en formations polygonales ; forme lucifuge : Madracis decactis.

 

38_Madracis-decactis_03-1.jpg

 

21b. Colonie ramifiée, mais diffuse à branches éparses et minces (6-10 mm de diamètre), longues de 10 cm au moins, parfois terminées en massue; épines et arêtes entre les calices ; forme luciphile : Madracis mirabilis.

 

38_Madracis-mirabilis_1-1.jpg

21c. Colonie ramifiées, aux branches bifurquées aux sommets arrondis, parfois élargis. Surface vésiculeuse ou granulée : Madracis formosa.
38_Madracis-formosa_03-1.jpg

 

22a. Branches à l'extrémité renflée en massue ; diamètre supérieur à 20 mm ; calices peu profonds de 2 mm de diamètre : Porites porites (Corail doigt en massue).

 

041Porites_porites3-1.jpg

 

22b. Branches de 10 mm de diamètre non renflées en massue ; couleur bleue : Porites sp.  (Corail doigt en massue).

 

22c. Branches non renflées en massue ; diamètre inférieur à 12 mm ; calices profonds et petits (1,5 mm de diamètre) : Porites furcata (Corail doigt).

 

041_Porites furcata_03-1.jpg
22d. Branches fines (diamètre inférieur à 8 mm) ; calices de 2 mm de diamètre : Porites divaricata (Corail petit doigt).
041_Porites-divaricata_03-1.jpg

 

23. CORAIL APLATI, EN LAMES, EN FEUILLES, EN VASQUES, attachées au substrat par un tronc central ou par un bord.

 

23a. Columelle présente -->  24

 

23b. Columelle absente. Corail unifacial (tous les polypes situés sur la face supérieure) en vasque très mince étalée horizontalement sans vallées et largement fixée au substrat par la face inférieure. Calices larges et saillants en groupes de deux à six très espacés, couchés sur la vasque et s'ouvrant en direction du bord externe de la feuille. Extensions septales hors du calice inégales, alternativement épaisses et minces : Helioseris cucullata.


 

076Helioseris cucullata2-1.jpg

 

24a. Calices de petite taille, alignés par groupe de 2 à 6 en longues séries formant des vallées continues -->  25

 

24b. Calices séparés, non groupés en séries -->  30

 

25a. Corail unifacial -->  26

 

25b. Corail bifacial avec frondes verticales, épaisses et dressées au-dessus du substrat. Calices de petite taille disposés en longues séries au fond des vallées. Expansions septales de même épaisseur : Agaricia agaricites var. agaricites.

 

074_Agaricia_agaricites_05-1.jpg

 

26a. Expansions septales hors des calices subégales  --> 27

 

26b. Lames septales inégales ; calices larges à columelle bien développée et disposés en longues séries concentriques -->  29

 

27a. Frondes horizontales épaisses attachées au substrat par un bord entier ; calices disposés en longues séries au fond des vallées : Agaricia agaricites var. purpurea.


27b. Corail unifacial très mince -->  28

 

28a. Colonie en vasque fragile horizontale fixée au substrat par un court pédoncule ; calices petits disposés en longues séries concentriques : Agaricia fragilis.

 

074_Agaricia_agaricites_03-1.jpg


28b. Corail à aspect de porcelaine translucide, à lobes dressés, souvent enroulé en cornet : Agaricia undata.


29a. Frondes épaisses fixées au substrat par un court pédoncule ; lames septales plus fines que les intervalles qui les séparent : Agaricia lamarcki.


074Agaricia lamarcki2-1.jpg

 

29b. Frondes épaisses ; lames septales plus épaisses que les intervalles qui les séparent : Agaricia grahamae.


30a. Murs et septa des calices poreux et fenestrés ; 12 septa par calice (voir également 50a) : forme profonde de Porites astreoides.


042_Porites-astreoides_03-1.jpg

 

30b. Calices circulaires de 3-5 cm de diamètre ; 24 septa dont la plupart se prolongent hors du calice (voir également 57a) : forme profonde de Montastrea annularis.

 

048_Montastrea-annulari_04-1.jpg

 

31. CORAIL ENCROÛTANT, MASSIF, EN BOULE, EN CHAPEAU, EN COLONNE MAIS JAMAIS EN FEUILLE


31a. Calices coalescents formant des vallées plus ou moins sinueuses et ramifiées à la surface du corail ; ASPECT DE CERVELLE -->  32

 

31b. CORAIL MASSIF N'AYANT PAS L'ASPECT DE CERVELLE. Calices circulaires, ovales ou étirés, jamais coalescents -->  42

 

32a. Polypier ne dépassant pas 15 cm de diamètre bâti autour d'une tige centrale conique. Colonie fixée au stade jeune mais détachée à l'âge adulte sur fond sableux -->  33

 

32b. Polypier fixé en permanence au substrat et atteignant de grandes dimensions -->  34

 

33a. Arête des septa dentée ; fond de la vallée d'aspect spongieux : Manicina areolata.

 

057Manicina areolata2-1.jpg

 

33b. Arête des septa lisse ; fond des vallées garni de lamelles verticales (voir également 36b) :

forme libre de Meandrina meandrites.

 

062_Meandrina-meandrites_01-1.jpg

 

34a. Corail formant des piliers cylindriques dressés en forme de cierges (voir également 36a) : Dendrogyra cylindrus.


062_dendrogyra-cylindrus_04-1.jpg

 

34b. Corail formant des boules aplaties ou arrondies mais jamais de piliers -->  35

 

35a. Arête des septa lisse -->  36

 

35b. Arête des septa dentée -->  37

 

36a. Septa forts et épais ne se correspondant pas d'une vallée à l'autre ; fond des vallées formé de plaques courtes et fines (voir également 34a) : Forme encroûtante de Dendrogyra cylindrus.


36b. Septa fins au bord tranchant se rejoignant d'une vallée à l'autre pour former une ligne en zigzag au sommet de la paroi de séparation. Fond des vallées formé de fines lamelles dressées (voir également 33b) : Meandrina meandrites.

065Meandrina meandrites3-1.jpg

37a. Paroi séparant les vallées adjacentes simple pouvant être marquée par un sillon peu profond -->  38

 

37b. Paroi séparant les vallées adjacentes très distinctement double. Corail léger pouvant atteindre une grande taille. Profondeur des vallées inférieure à 12 mm ; 9 septa par cm : Colpophyllia natans.


060_colpophyllia-natans_03-1.jpg

 

38a. Corail léger de forme aplatie. Fond des vallées orné de minces plaques longitudinales et verticales . Parois très réduites et discontinues : Mycetophyllia lamarckiana.


059_Mycetophyllia-lamarckiana_03-1.jpg

 

38b. Pas de lames dressées au fond des vallées mais un matériau spongieux -->  39

 

39a. Vallées longues, sinueuses et étroites (5 mm de large). Collines réduites ; dents septales fines et nombreuses -->  40

 

39b. Vallées courtes et larges (25 mm), simplement arquées ; septa épais (8 par cm) ; fortes dents septales triangulaires, peu nombreuses : Isophyllia sinuosa (Corail cactus).

 

056_isophyllia-sinuosa_03-1.jpg

 

40a. Corail en masses aplaties et inégales avec des bombements peu accusés. Paroi entre vallées présentant une crête aiguë sans rainure centrale. Vallées relativement rectilignes ; plus de 30 septa par cm  (voir aussi 48b) : Diploria clivosa.

 

067_diploria-clivosa_03-1.jpg

 

40b. Corail en dômes ou en boules à surface régulière. Vallées sinueuses ; paroi entre vallées émoussée ou aplatie au sommet -->  41

 

41a. Collines étroites dépourvues de sillon, sauf dans de rares cas sur les bords de la colonie. 15 à 20 septa par cm. Pali visibles : Diploria strigosa.


067_diploria-clivosa_03-1.jpg

 

41b. Collines munies d'une rainure centrale presque aussi large que la vallée. 14 à 17 septa par cm : Diploria labyrinthiformis.


068_diploria-labyrinthiformis_03-1.jpg

 

42. CORAIL MASSIF N'AYANT PAS L'ASPECT DE CERVELLE

 

42a. Calices non saillants ou simplement proéminents sur la surface du polypier. Corail dense -->  44

 

42b. Calices tubulaires saillants -->  43

 

43a. Calices tubulaires de grande taille (6-10 mm de diamètre) saillant d'au moins 15 mm sur la surface du corail. Corail léger et spongieux présentant une belle couleur orange vif quand il est vivant : Tubastrea tenuilamellosa.


071_tubastrea-coccinea_03-1.jpg

 

43b. Calices tubulaires de petite taille (moins de 2 mm de diamètre) et de 5 mm de hauteur ; murs et septa poreux  (voir aussi 17a) : forme encroûtante de Acropora palmata.


44a. Diamètre des calices supérieur à 10 mm -->   45

 

44b. Diamètre des calices inférieur à 10 mm -->   46

 

45a. Septa minces (12 par cm)  et fortement dentés. Calices arrondis, mono- à polycentriques pouvant même former des vallées de 15 mm de largeur moyenne : Isophyllia multiflora (Corail petit cactus).

 

056-isophyllia-multiflora_01-1.jpg
45b. Septa épais à bord fortement denté (6 à 8 dents triangulaires dressées obliquement) : Isophyllia rigida (Corail étoile).

 

056-isophyllia-rigida_01-1.jpg

 

46a. Bord des calices non proéminents à la surface du corail -->   47

 

46b. Bord des calices proéminents à la surface du corail -->   54

 

47a. Calices coalescents disposés au fond de vallées -->   48

 

47b. Calices circulaires ou polygonaux -->   49

 

48a. Calices petits bien individualisés mais disposés en séries au fond de vallées plus ou moins longues (voir également 25b et 26b) : Agaricia agaricites var. crassa.


48b. Calices non individualisés au fond de courtes vallées. Environ 30 septa par cm (voir aussi 40a) : Diploria clivosa.


49a. Corail poreux. Calices avec des parois communes, jamais séparées. Calices à 12 septa poreux -->   50

 

49b. Corail non poreux. Calices à parois séparées, occasionnellement soudées -->   51

 

50a. Calices de 1,2 à 1,5 mm de diamètre ; columelle pleine au centre du calice (voir également 30a) : Porites astreoides.


50b. Calices de 0,9 à 1,2 mm de diamètre ; pas de columelle mais un anneau de 5 pali soudés à leur base : Porites branneri.


 

043Porites branneri2-1.jpg

 

51a. Columelle centrale conique bien visible -->   52

 

51b. Columelle enfoncée peu visible -->   53

 

52a. 10 septa par calice ; pas de pali. Calices de 1,5 à 2,5 mm de diamètre séparés par une rangée d'épines à mi-distance (voir également 21a) : forme encroûtante de Madracis decactis.


52b. 24 septa par calice ; couronne de 12 pali arrondis autour de la columelle. Calices de 2,5-3 mm de diamètre (voir également 56b et fig. 36) : forme encroûtante de Stephanocoenia michelinii.

 

54_stephanocoenia-michelinii_03-1.jpg

 

53a. Corail ne dépassant pas 10 cm de diamètre et se présentant souvent sous forme de petites boules. Calices de 2,5-3,5 mm de diamètre. En moyenne 24 septa reliés par des synapticules et dont les bords internes verticaux ménagent un puits caliculaire étroit et profond : Siderastrea radians.


 

44_siderastrea-radians_03-1.jpg

 

53b. Calices polygonaux de 3,5-5 mm de diamètre. 24 à 48 septa aux bords internes en pente douce ménageant un puits caliculaire peu profond : Siderastrea siderea.


 

44_siderastrea-sidera_04-1.jpg

 

54a. Calices circulaires -->   55

 

54b. Calices ovales allongés (2-3 centres par calice) -->   58

 

55a. Expansions septales hors du calice bien visibles -->   56

 

55b. Pas d'expansions septales hors du calice. Surface du corail intercaliculaire présentant des orifices ressemblant à des bulles : Solenastrea bournoni.


 

45_solenastrea-bournoni_04-1.jpg

 


56a. Calices distants de plus de 1 mm les uns des autres -->   57

 

56b. Calices distants de 1 mm au maximum ; 2,5-3 mm de diamètre ; 24 septa et une columelle centrale en baguette (voir également 52b) : Stephanocoenia michelinii.


57a.  Diamètre des calices compris entre 3 et 5 mm. Corail pouvant former de grosses masses arrondies (voir également 30b) : Montastrea annularis.


 

47_montastrea-annularis_01-1.jpg

 

57b. Diamètre des calices supérieur à 6 mm ; nombre des septa supérieur à 24 : Montastrea cavernosa.


 

049_Montastrea cavernosa_03-1.jpg

 

58a. Corail ne dépassant pas 10 cm de diamètre. Calices polygonaux ou ovales de 4,5-6,5 mm de diamètre ; septa munis de fortes dents contournées dans tous les sens : Favia fragum.


 

055_Favia fragum_04-1.jpg

 

58b. Corail atteignant 40-50 cm de diamètre. Calices ovales de moins de 6 mm de largeur mais pouvant atteindre une longueur de 3 cm. Surface intercaliculaire garnie de petites protubérances : Dichocoenia stokesi.

 

53_dichocoenia-stokesi_03-1.jpg

 

La suite : Chapitre V.

 

Sources :

 

Guyard A. (1979). Coraux des Antilles. Le corail et son environnement. 113 p. 30 diapositives. CDDP Guadeloupe Ed.

 

Zlatarski V. N., Martinez Estatella N. (1982) Les Scléractiniaires de Cuba. 472 p. Acad. bulg. Sci. Ed.

 

L'auteur remercie chaleureusement les personnes qui ont participé à l'illustration de cet article par leurs clichés sous-marins, notamment Jean-Pierre Pointier et Edmond Civoniak.

Écrire un commentaire