Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2013

Le Jonc épars

Le Jonc épars

 

Le Jonc épars (Juncus effusus L.) appartient à la famille des Joncacées. Les Joncs sont des plantes amphiphytes (sur les bords des collections d'eau) ou hélophytes (les pieds dans l'eau et la tête au soleil).

 

Les Joncs sont d'inévitables habitants des eaux. Le Jonc épars peut-être considéré comme une plante cosmopolite. Il s'étend de façon continue en Europe, dans la zone atlantique de l'Amérique du Nord, mais on le trouve aussi près du Pacifique, en Amérique du Sud et en Afrique et il occupe de grandes étendues dans le sud-est de l'Asie.

 

Les Joncs poussent non seulement au bord des eaux mais souvent aussi dans les forêts et les prairies. Leur présence signale toujours la proximité de la nappe phréatique ou des sols argileux humides.

 

Dans les prairies, ce sont des hôtes indésirables. Les pêcheurs n'aiment pas non plus les Joncs sur les rives et dans les eaux peu profondes des étangs : ils développent en effet des systèmes de racines puissants et leur multiplication végétative est très rapide : ils participent ainsi à l'envasement des eaux peu profondes. Ils ont pourtant été utilisés comme litière ou comme matériaux de vannerie. On extrayait la moelle blanche et cotonneuse de certains Joncs pour en orner en Europe centrale les couronnes de Pâques.

 

Jonc-épars-450.jpg

 

Les tiges des grands joncs telles que celles du Jonc épars sont normalement rigides et dressées mais on connaît sur la côte atlantique des formes bizarres de Joncs étalés aux tiges irrégulièrement tordues ou enroulées en spirale. Les Joncs sont des plantes annuelles ou vivaces aux tiges solides et résistantes utilisées en vannerie et pour faire des liens, le nom du genre Juncus dérive en effet du latin jungere = lier. Le Jonc épars (1a) est une plante vivace qui mesure parfois 30 cm, parfois plus d'un mètre de haut, formant des touffes épaisses, d'un vert frais. La tige est plus ou moins ovale et dépourvue de feuilles; elle a des gaines rouge sombre à la base et à l'intérieur un cordon de moelle blanchâtre et cotonneux (1b). L'inflorescence est très étalée, apparemment latérale car la bractée s allonge dans le sens de la tige, très haut au-dessus d'elle.

 

L'inflorescence d'une espèce voisine qui ne pousse qu'en Europe, J. conglomeratus L., est en peloton (2). Ces deux Joncs sont souvent accompagnés par un autre que l'on distingue de loin par sa couleur grise, J. inflexus L, dont la moelle est coupée par des cloisons (3).

 

Les Joncs fleurissent de fin mai parfois jusqu'en octobre.

 

Source :

V. Vetvicka (1981). - Plantes du bord de l'eau et des prairies. Ed. Gründ.

Écrire un commentaire