Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2011

Un milliard d'années : apparition de la vie sur les continents

fossiles-écossais_logo.jpgL'apparition de la vie sur les continents

il y a un milliard d'années

 

Il est établi que la vie est d'abord apparue il y a 3,8 milliards d'années dans les océans avec des unicellulaires dont les restes constituent les stromatolites que l'on peut rencontrer aujourd'hui. en Afrique du Sud ou en Australie. Puis sous forme d'organismes plus complexes comme les fossiles trouvés au Gabon en 2010 âgés de 2,1 milliards d'années et de la faune d'Ediacara en Australie datant de -560 millions d'années. Jusqu'à présent, on considérait que les premières plantes terrestres remontaient à -450 millions d'années.

 

Des travaux publiés dans Nature et entrepris par l'équipe de Paul Strother (Boston Collège, États-Unis) et Leila Battison (Université d'Oxford, Royaume-Uni) repoussent cette limite de 500 millions d'années plus tôt que la dernière estimation. En Écosse, des fossiles attestent de la présence de premiers végétaux terrestres, il y a plus d'un milliard d'années et montrent que très tôt les végétaux se sont emparés des continents, en eau douce.

 

Les chercheurs ont passé au peigne fin un site paléontologique du nord-ouest de l'Écosse, déjà identifié en 1907 par les membres de la Société géologique de Grande-Bretagne comme un des berceaux de la vie en eau douce. Revisité avec les moyens d'analyse actuels, le site a tenu ses promesses : les fossiles découverts - âgés d'un milliard d'années – présentent des cellules à noyau (eucaryotes) et s'apparentent déjà à une microflore bien diversifiée : kystes à paroi complexe, thalles (appareil végétatif) d'un millimètre de diamètre, voile bactérien…, bref, des structures organiques asymétriques avec, déjà, une différenciation dorso-ventrale ! Ces premiers végétaux se seraient développés dans des lacs ou rivières, loin des océans et des côtes, comme l'indiquent les figures caractéristiques d'assèchement de boue - ou encore des traces de gouttes de pluie, fossilisées elles aussi.

 

Outre cette précocité, c'est un nouvel éclairage sur le milieu favorable au développement de la vie : « Avec ce résultat, les paléontologues pensaient que les premières formes de vie avaient quitté les océans et colonisé les régions côtières. Mais il semblerait qu'une microflore diversifiée existait déjà à l'intérieur des continents », reconnaît Jean-Sébastien Steyer du CNRS et du Muséum national d'histoire naturelle.

 

La vie plus vieille-1.jpg

 

Sources :

- Azar Khalatbari : La vie sur terre deux fois plus vieille  Sciences et Avenir, n° 762 (août 2010) et  n° 772 (juin 2011).

 

 - Site : De Burgess au Gabon : les plus anciennes traces fossiles de pluricellulaires

Commentaires

Bjr! Exuzé mw. Je fai des recherches sur "théorie des ponts continentaux" mais jne compren pa ce que je trouv comme recherch or je doi rendr l'exposé le jeudi, aidez mw à pour le plan de l'exposé. Ecrivez mw dan ma boite électronique

Écrit par : Pedanou | 06/01/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire