Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2011

Mortalité des poissons dans le Doubs

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliardMortalité des poissons dans le Doubs

La maladie s'étend sur le pays de Montbéliard et ne touche pas que les salmonidés

 

par Patrice MALAVAUX,

Garde-Pêche AAPPMA "La Franco-Suisse"

 

Voir la vidéo de Patrice Malavaux

Voir également une vidéo qui date de… 1973 et dénonçant la pollution du Doubs.

En février 2014, ça continue encore et encore : voir l'émission de France 3 Franche-Comté !

 

Quand j'ai signé à la Franco-Suisse pour être garde-pêche, je ne pensais pas que je finirais croque-mort. J'espère que vous avez passé une bonne journée car moi, je l'ai passée à ramasser des cadavres de poissons.

 

Ce matin sur le troncon Le Plain à la Sauçotte côté suisse j'ai ramassé une quinzaine de poissons dont 1/3 de truites et 2/3 d'ombres. Je n'ai plus envie de les compter précisément ni de les mesurer, les photos parlent d'elles-mêmes.

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Hécatombe d'ombres et de truites

(Cliché Patrice Malavaux)

 

Côté malades, j'ai aussi abandonné l'idée de les compter, je dirai qu'il y en a au moins 1 tous les 50 mètres en moyenne. 6 malades sur la même photo dans le bras mort de la Sauçotte :

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

(Cliché Patrice Malavaux)

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

(Cliché Patrice Malavaux)

 

 Cet après-midi, côté français entre la Verrerie et Moulin Jeannottat, même constat désolant : un mort et un malade sur la même photo :

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

(Cliché Patrice Malavaux)

 

Je vais devancer les plus perspicaces d'entre vous qui vont inévitablement me dire que c'est normal car les ombres viennent de frayer. Oui, mais les truites ? Si elles ne sont pas remises de la fraie 3 ou 4 mois après, il y a peut-être un souci, à moins que ce ne soit une souche nouvelle de truites qui frayent en même temps que les ombres !

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Ombre rongé par la mycose causée certainement par des Saprolégniacées

(Cliché Patrice Malavaux)

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Truite rongée par la mycose causée certainement par des Saprolégniacées

(Cliché Patrice Malavaux)

 

À l'approche de la réunion SCT du 14 avril, prévoyez une courte cérémonie au cours de laquelle je remettrai personnellement un échantillon de ma pêche du jour à M. Gaudot qui aura l'amabilité de faire remonter le tout à Mme la Directrice de la DDT. La triste réalité du terrain ne doit pas rester que sur les bords du Doubs...

 

Cordialement,

 

Patrice MALAVAUX,

Garde-Pêche AAPPMA "La Franco-Suisse"

 

 Autres clichés désolants dans le Pays de Montbéliard :

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Brochet touché au museau

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Chevesne atteint

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Ombre malade

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Ombres malades

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Truite littéralement disséquée

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Ombres et truites malades

 

poissons,maladies,pathologie des poissons,doubs,doubs-franco-suisse,montbéliard

Truites malades

 

La Télévision Suisse Romande rapproche de cette mycose à Saprolégniales qui affecte la faune piscicole dans notre région de la pollution des rivières proches par les munitions entreposées dans le gouffre de Jardel après la première guerre mondiale :

http://www.pleinair.net/detail_48_46087-L-inquiétant-repo...

 

Le 16 juin 2011, la Radio Suisse Romande (RSR) consacre un entretien à la santé du Doubs :

 

http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/impatience/?date=1...

 

Voir aussi dans le même blog,

 

- l'alerte lancée par Pascal P.

- Menaces sur le Doubs franco-suisse

- Proliférations algales dans la Haute vallée du Doubs

- Prolifération de Cyanobactéries dans la Loue

- Pathologie des poissons d'eau douce

 

Vous pouvez également visionner des vidéos très fouillées au sujet des problèmes du Doubs à l'adresse ci-dessous :
Le lien: http://www.pronatura-ju.ch  et choisir le fichier Doubs.

 

Les pollutions agricoles et domestiques sont mises en cause pour expliquer l'état lamentable de nos rivières. Or un petit tour de passe-passe a été commis pendant les vacances de Noël 2011 par le Ministère de l'Agriculture !


À peine croyable : c'est en pleine période de fêtes de Noël et du Nouvel An que le ministre de l'agriculture a choisi de "consulter le public" sur un projet de modification de la réglementation relative aux zones d'excédent structurel de lisier ! Chacun le sait, en cette période de fêtes, les citoyens surveillent assidument les projets de textes mis en ligne sur le site internet du ministère de l'agriculture...

 

Une pétition à signer :

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/elevages-deregle...

Commentaires

On se rend compte que la maladie des truites de la Loue, qui sévit depuis maintenant 2 années, est en train de se généraliser.
Après le doubs franco-suisse secteur Goumois,
c 'est tout le bassin du doubs qui semble touché, de st Hippolyte en passant par Montbéliard et jusqu'à Besançon !! Un amis pêcheur a découvert plusieurs cadavres de brochets dans la capitale franc-comtoise toujours avec ces taches blanchâtres..
Il est vraiment temps de se bouger le c.. !!!
Manifestation à Goumois le 14 mai à 14h sur le pont !
On ne peut plus accepter le laxisme des autorités et des politiques!!
Passons à l' action ! Montrons les dégâts occasionnés par leur irresponsabilité !
Nous sommes tous concernés !!

Écrit par : Julien | 02/05/2011

Répondre à ce commentaire

04.04.12 le constat est tjs le meme, l'etat lamentable de notre terre fait peur: je viens de prendre 1 truite sauvage de 38cm sur bourguignon (doubs) jolie bagarre mais quelle deception sur la rive: yeux blancs exorbités! truite malade! je suis desolé pourtant a mon niveau je ne peux rien faire
sauf vous dire qu'on est gouverné par des cretins capitalistes qui nous conduisent aux cancers et a la ruine

Écrit par : baretti | 04/04/2012

C'est dingue de voir à quel point les effets sont catastrophique sur les truites de la Loue. Mais difficile de faire médiatiser. Seul le réseau compte et toutes les initiatives on et off-line peuvent apporter leur grain de sel.

Avis aux amateurs qui voudraient simplement en faire (un peu) plus.

Écrit par : Pierre | 09/09/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je suis un ancien hydroécologiste sorti du laboratoire Jean Verneaux au début des années 70. Nous avons toujours connu le Lison comme rivière très polluée par des rejets organiques, mais votre reportage traduit une dégradation accrue et désespérante. La Directive européenne sur l'eau a exigé des états membres qu'ils installent des systèmes d'épuration dans toutes les communes y compris les plus petites. En France, plusieurs communes ont opté pour la station d'épuration collective plutôt que pour l'assainissement individuel. C'est ainsi que l'on a vu apparaître les stations d'épuration dites "lits de sable plantés de roseaux" ! la présence de ce type de station sur les bassins hydrographiques des rivières du Jura permet d'expliquer la dégradation avancée des milieux aquatiques. La présence de ces stations qui concentrent la pollution est pire que l'absence de station qui affectait déjà les rivières mais moins durement. Ce type d'ouvrage dit d'épuration ne traite pas l'azote ni le phosphore et se borne à abaisser la pollution carbonée de 60%. Épandre les eaux usées sur son jardin s'avère bien plus performant et moins nocif pour les rivières. Ainsi, si on considère qu'un habitant rejette 15 g d'azote N par jour et que 10 g/jour arrivent au bout du tuyau d'assainissement à l'entrée de la station (le reste est déjà parti dans l'air sous forme de NH3 à cause de l'hydrolyse de l'urée ; 1000 habitants rejetteront 10 kg par jour soit 3,65 tonnes par an. Or cet azote sera épandu sur un filtre à sable calculé sur la base de 2 m² par habitant en moyenne soit, pour 1000 habitants : 2 000 m². 3,65 tonnes d'azote seront donc épandues annuellement sur 2 000 m² soit un équivalent par ha de 18,25 tonnes par ha !! Vous savez sans doute que les paysans ont droit à 170 kg par ha d'apport d'azote dont les 3/4 seront consommés par les plantes alors que les roseaux n'assimilent que 100 kg de N par ha .... quand ils poussent. l'origine de la pollution organique des rivières vient donc essentiellement des ces stations d'épuration qui sont subventionnées par les agences de l'eau et les départements : une mode qui fait mal ! De plus, certains rejets de ces stations sont infiltrés, ce qui contamine les nappes phréatiques et prépare des lendemains très prometteurs pour les traiteurs d'eau à qui on devra faire appel quand toutes les nappes seront contaminées : Etat grands groupes traiteurs d'eau : complices ! JF Bonvallot

Écrit par : Bonvallot | 22/02/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire