Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2010

Soufrière à Sainte-Lucie

Manifestations volcaniques de Sainte-Lucie et de la Dominique


Ste Lucie-1975_077_logo.jpgLe volcanisme dans l'Arc antillais (6)

Soufrière à Sainte-Lucie et Boiling Lake à la Dominique

 

par André Guyard & Serge Warin

 

Ste Lucie_carte-1.jpg
L'île de Sainte-Lucie dans l'Arc Antillais
(cliché Google Earth)

 

Ste Lucie-1976_075-1.jpg

Sainte-Lucie et ses pitons

(Cliché André Guyard, 1976)


Située au sud de la Martinique et au nord de Saint-Vincent, Sainte-Lucie est une petite île volcanique de 616 km2 avec 43 kilomètres dans sa plus grande longueur et 23 kilomètres de large. Sa zone centrale est recouverte d'une zone montagneuse volcanique et forestière dont le point culminant est le Mont Gimie (950 mètres).

 

Ste Lucie-1975_076-1.jpg

Petit-Piton de Sainte-Lucie

(cliché André Guyard, 1976)

 

Soufrière est la deuxième ville de Sainte-Lucie.

 

La vue ci-dessous est prise depuis les hauteurs du mur de la caldeira de Qualibou. Tout l'espace devant nous, et jusque derrière le piton le plus éloigné, fait partie d'une énorme caldeira d'effondrement, ayant plus de 6 km de diamètre. Un grand volcan à dôme a peut-être existé là, qui s'est effondré. Dans la vaste marmite ainsi dégagée, de petites masses de laves très diverses se sont érigées pour former de petits cônes.

 

Ste-Lucie_Soufrière_diapo_21-1.jpg
Soufrière et pitons de Sainte-Lucie
(cliché Serge Warin, 1976)

 

En arrière du bourg de Soufrière, de droite à gauche :

 

  • Une première masse, à pente moyenne, c'est un talus de tufs dacitiques.

 

  • Derrière le talus, à droite, 2 dômes ou pitons de dacite. Petit-Piton (en avant) et Gros-Piton (en arrière).

 

  • Depuis Gros-Piton, en allant vers la gauche et en avançant, le dôme d'andésite de Fond-Doux, le dôme de dacite de Plaisance, le dôme piton de Qualibou, au pied duquel une tache claire signale des "sulphur springs" et les bassins d'eau bouillante que l'on retrouve sur les clichés ci-dessous.

 

  • À l'extrême gauche, un morne dont on ne voit que la moitié. C'est un cône de basalte nommé Terre Blanche, car sa masse fumerollisée par les sulphur Springs, est devenue pâle. Entre le piton Qualibou et le cône de Terre Blanche, à l'arrière-plan, des masses de ponces dacitiques dominées par le dôme de dacite de Belfond.

 

Ste Lucie-1976_078-1.jpg
Ste Lucie-1976_079-1.jpg
Sulphur Springs de Sainte-Lucie
(Clichés André Guyard, 1976)

 

Des sources d'eau chaude sulfureuse sortent sous forme de fumerolles, jaillissements de vapeur d'eau à plus de 100° C (au moment de son arrivée au fond des bassins). La vapeur entretient le bouillonnement très spectaculaire de bassins d'eau boueuse.

 

Ste Lucie-1976_081-1.jpg
Ste Lucie-1976_082-1.jpg
Marmites d'eau bouillante de Sulphur Springs
(Clichés André Guyard, 1976)

 

Lac Bouillant de la Dominique


La Dominique, est une île située entre Guadeloupe et  Martinique. Sa superficie est de 754 km², la longueur de son littoral est de 148 km et elle culmine à 1447 m.

 

Dominique-1.jpg

 

Le Lac Bouillant (Boiling Lake) est un lac en ébullition (le second du monde par sa taille) qui se trouve au fond d'un cratère. L'ébullition y est provoquée par la chaleur d'une chambre magmatique souterraine. Comme on peut le voir sur le cliché ci-dessous, il se présente comme un énorme bassin d'eau bouillante avec une grosse fumerolle au centre et une plus petite en position excentrée. Son trop plein se vide par l'extrémité la plus éloignée de l'observateur.

 

Dominique_Bardintzeff_Boiling_Lake-1.jpg

Lac Bouillant de la Dominique

(Cliché Jacques-Marie Bardintzeff)

 

Les fumerolles sont souvent accompagnées de solfatares, vapeurs chargées d'hydrogène sulfuré, et qui déposent du soufre en arrivant à la surface. Les vapeurs sont pauvres en eau, donc évanescentes, c'est pourquoi on ne les voit pas sur le cliché ci-dessous au débouché de ce conduit, où pourtant le soufre cristallise en délicates arborescences.

 

Dominique_soufre_diapo_24-1.jpg
Solfatare à la Dominique

(cliché Serge Warin, 1976)

 

Source :

 

Warin S., Tanic A. & Voltaire M. (1980). - Le volcanisme antillais. CRDP Antilles-Guyane. Opuscule de 48 p. et de 24 diapositives.

 

Écrire un commentaire