Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2015

Rejet d'ossements et abats de gros bétail dans un cours d'eau

Audeux-débris-de-viande_03©-Michel-COTTET-200.jpgRejet d'ossements et abats de gros bétail

dans un cours d'eau (9 février 2015)

 

En remontant la vallée de l'Audeux le 9 février 2015 à l'amont du Monastère abbaye de la Grâce Dieu à Chaux les Passavant et en se penchant depuis le pont de la D427 à son croisement avec la D120 à proximité d'Orsans, le regard d'un passant fut attiré par des débris de cinquième quartier de gros bétail jetés dans la rivière depuis le pont.

Audeux_05-©Michel-Cottet_9fev15-450.jpg

L'Audeux : une jolie petite rivière

 

Plutôt que précipiter dans la rivière des d'ossements et abats de gros bétail, les exploitants agricoles seraient mieux inspirés, en cette époque de l'année, d'abandonner ces rejets sur le terrain, afin de favoriser le nourrissage hivernal des buses, milans, renards, etc. (tous parfois nécrophages et peut-être aussi, un peu comme les vautours des "culs de sac épidémiologiques") qui en ont bien besoin !  

 

Rejet-d'ossements-et-abats-de-gros-bétail-dans-l'Audeux-satellite-450.jpg

L'emplacement du méfait (vue satellite Google)

Rejet-d'ossements-et-abats-de-gros-bétail-dans-l'Audeux-carte-450.jpg

L'emplacement du méfait (carte Google)

Audeux-débris-de-viande_05©-Michel-COTTET-450.jpg

L'Audeux serpente à travers bois

Audeux_03-©Michel-COTTET-450.jpg

Depuis le parapet, on aperçoit les détritus dans l'eau

Audeux_01©-Michel-COTTET-450.jpg

Il s'agit de fragments de boucherie

Audeux_02-©Michel-COTTET.jpg

Il s'agit de fragments de boucherie

 

Ce comportement particulier appelle diverses interrogations : qu'en est-il du braconnage, du vol de bétail, d'abattage clandestin, de la poursuite d'activités illégales de dépôt de cadavres d'animaux dans les rivières et cavités naturelles, grottes, gouffres et dolines, au risque de générer des pollutions organiques et microbiologiques inacceptables ? de propager des épidémies ?

 

16 février 2015 : Alertés, les services de l'ONEMA et de l'ONCFS se sont rendus sur le terrain. Un représentant de la commune a été rencontré et sensibilisé au problème. Les déchets seront enlevés prochainement.

 

Écrire un commentaire