Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2009

Peuplements ichtyologiques comparés de l'Allan non canalisé et de l'Allan canalisé à grand gabarit (1)

Comparaison du peuplement de poissons dans le cours de l'Allan et dans une portion de l'Allan canalisé. Comparaison des échantillons numériques et pondéraux globaux


ablette02-1.jpgComparaison du peuplement ichtyologique du cours de l'Allan et d'une portion de l'Allan canalisée à grand gabarit

1. Résultats bruts

 

par André Guyard

 

Cette note vient en complément à la précédente étude (I.S.T.E., 1993). Elle concerne une campagne d'échantillonnage par filets verticaux du peuplement pisciaire portant sur une station située sur le cours de l'Allan canalisé (station n° 3 de la précédente étude) et le cours de l'Allan non canalisé (station n° 11) effectuée en septembre 1993.

 

Cette étude avait pour objet d'avoir un aperçu du peuplement ichtyologique de l'Allan dans son cours normal et de comparer ce peuplement à celui de l'Allan canalisé. La station 11 se situe à Bart, non loin de la confluence avec le Doubs.

 

CarteAllanBart-1.jpg
Fig. 1 - Station 11 : l'Allan à Bart
CarteCanal-1.jpg
Fig. 2 - Station 3 : L'Allan à grand gabarit à Exincourt

 

Le tableau 1 présente les différents habitats recensés et prospectés.

 

 

Intitulé précis de l'habitat

 

Code

Rivière Allan recensés

Rivière Allan prospectés

Canal

Allan

recensés

Canal Allan

prospectés

Zone centrale

C

*

*

*

*

Zone littorale à fond nu minéral en pente douce

LFNM

*

*

*

*

Zone littorale sous couvert végétal[1]

LCOV

*

 

*

*

Hydrophytes immergés

LHYI

*

*

*

*

Pente abrupte[2]

LFPA

*

 

*

*

Branches immergées

LBLO

*

*

 

 

Afférence

LAFF

*

*

 

 

Systèmes latéraux

LHYI

*

 

 

 

 

Tableau 1 : Habitats recensés et

prospectés dans les deux stations

 

1. Résultats globaux

 

Le tableau 2 recense les différentes espèces capturées dans les deux systèmes rivière et canal et indique le nombre de captures et la biomasse respective de chaque espèce.

 

Code

espèce

Nom scientifique

Nom vernaculaire

Effectif

biomasse

en g

ABL

Alburnus alburnus

Ablette

379

3406

BRB

Blicca bjoerkna

Brème bordelière

46

3544

BRE

Abramis brama

Brème commune

27

8105

CCO

Cyprinus carpio

Carpe

1

875

CHE

Leuciscus cephalus cephalus

Chevesne

5

2525

GAR

Rutilus rutilus

Gardon

246

8231

GOU

Gobio gobio

Goujon

4

190

GRE

Gymnocephalus cernua

Grémille

7

83

PCH

Ictalurus melas

Poisson chat

1

200

PER

Perca fluviatilis

Perche commune

18

452

ROT

Scardinius erythrophtalmus

Rotengle

1

70

SAN

Stizostedion lucioperca

Sandre

6

945

TAN

Tinca tinca

Tanche

4

2455

VAN

Leuciscus leuciscus

Vandoise

1

80

 

Variété spécifique globale

14

746

31161

 

Tableau 2 : captures recensées sur l'ensemble de la campagne, les deux stations confondues

 

Le tableau 3 indique la répartition des espèces entre le système rivière (10 espèces) et le système canal (12 espèces).

 

Code

espèce

Nom vernaculaire

Canal

Allan

ABL

Ablette

*

*

BRB

Brème bordelière

*

*

BRE

Brème commune

*

*

CCO

Carpe

*[3]

 

CHE

Chevesne

*

*

GAR

Gardon

*

*

GOU

Goujon

*

*

GRE

Grémille

*

*

PCH

Poisson chat

*

 

PER

Perche commune

*

*

ROT

Rotengle

 

*

SAN

Sandre

*

 

TAN

Tanche

*

 

VAN

Vandoise

 

*

 

Tableau 3 : répartition des espèces recensées dans le canal et dans l'Allan (* = présence)

 

2. Composition numérique et pondérale des échantillons par station

 

Les tableaux 4 et 5 présentent par station, les biomasses et effectifs absolus, la contribution massique de chaque espèce ainsi que les rendements pondéraux et numériques par m2 de filet. Le tableau 6 rappelle la composition de l'échantillon constitué dans la station 3 lors de la précédente campagne.

 

espèce

poids

nombre

% relatif en masse

rdt pondéral par m2

rdt numérique par m2

ABL

2840

322

22,38

32,87

3,73

BRB

1145

18

9,02

13,25

0,21

BRE

640

1

5,04

7,41

0,01

CHE

2510

3

19,78

29,05

0,03

GAR

5246

183

41,34

60,72

2,12

GOU

5

1

0,04

0,06

0,01

GRE

43

3

0,34

0,50

0,03

PER

110

3

0,87

1,27

0,03

ROT

70

1

0,55

0,81

0,01

VAN

80

1

0,63

0,93

0,01

TOTAL

12689

536

100,00

146,86

6,20

 

Tableau 4 : composition numérique et pondérale de l'échantillon de la station 11 (Allan à Bart) réalisé au cours de la présente campagne (septembre 1993).

 

espèce

poids

nombre

% relatif en masse

rdt pondéral par m2

rdt numérique par m2

ABL

566

57

3,06

1,82

0,18

BRB

2399

28

12,98

7,72

0,09

BRE

7465

26

40,40

24,02

0,08

CCO

875

1

4,74

2,82

0,00

CHE

15

2

0,08

0,05

0,01

GAR

2985

63

16,16

9,60

0,20

GOU

185

3

1,00

0,60

0,01

GRE

45

5

0,24

0,14

0,02

PCH

200

1

1,08

0,64

0,00

PER

342

15

1,85

1,10

0,05

SAN

945

6

5,11

3,04

0,02

TAN

2455

4

13,29

7,90

0,01

TOTAL

18477

211

100,00

59,45

0,68

 

Tableau 5 : composition numérique et pondérale de l'échantillon de la station 3 (Allan dévié à Exincourt) réalisé au cours de la présente campagne (septembre1993).

 

espèce

poids

nombre

% relatif en masse

rdt pondéral par m2

rdt numérique par m2

ABL

3950

426

6,94

6,47

0,70

BRB

1320

23

2,32

2,16

0,04

BRE

38100

206

66,94

62,44

0,34

BRO

840

2

1,48

1,38

0,00

GAR

6155

137

10,81

10,09

0,22

GOU

25

4

0,04

0,04

0,01

GRE

105

16

0,18

0,17

0,03

PER

670

35

1,18

1,10

0,06

ROT

135

4

0,24

0,22

0,01

SAN

3645

36

6,40

5,97

0,06

TAN

1970

5

3,46

3,23

0,01

TOTAL

56915

894

100,00

93,27

1,47

 

Tableau 6 : composition numérique et pondérale de l'échantillon de la station 3 (Allan dévié à Exincourt) réalisé en août 1992

 

3. Composition numérique et pondérale des échantillons de l'Allan et du canal

 

Au niveau de l'Allan (station 11), le calcul de la diversité de Shannon pour l'échantillon exprimé en biomasse ou en effectif donne respectivement les valeurs de 2,18 et 1,33. Rapportés à la diversité maximale pour 10 espèces, ces résultats donnent des valeurs respectives d'équitabilité de 0,66 pour la biomasse et de 0,40 pour l'effectif, valeurs très faibles. L'échantillon est dominé par l'Ablette (60 % de l'effectif, 22 % de la biomasse) et par le Gardon (34 % de l'effectif, 41 % de la biomasse). Bilan pour les deux espèces : 64 % de la biomasse et 94 % de l'effectif pêchés.

 

Par ailleurs en ce qui concerne l'Allan, on a pu constater la disparité entre échantillonnages en secteurs d'eau calme et en secteurs d'eau rapide. En cas de crue, les secteurs calmes constituent des zones refuges pour la faune pisciaire.

Allan_espèces_biomasse-93-1.jpg
Fig. 3 - Classement des espèces dans l'Allan par biomasse décroissante
En conclusion, le peuplement ichtyologique de l'Allan est nettement dominé en biomasse par le Gardon, l'Ablette, et le Chevesne.
structure échantillon Allan-93-1.jpg
Fig. 4 - Structure de l'échantillon du peuplement pisciaire de l'Allan (station 11)

Au niveau de la station 3 de type canal à grand gabarit, l'échantillonnage du mois d'août 1992 était dominé par les deux espèces de Brèmes avec un taux massique respectif de 67 % pour la brème commune et de 2,5 % pour la brème bordelière. Globalement, les Brèmes représentaient plus de 69 % de la biomasse du peuplement ichtyologique.

 

En été 92, le peuplement du système canal était donc fortement déséquilibré au profit des Brèmes (fig. 7). Le calcul de la diversité de Shannon pour le peuplement, valeur exprimée en biomasse ou en effectif donnait respecti­vement les valeurs de 1,76 et de 2,15 (3,54 et 3,25 pour le système Doubs). Rapportés à la diversité maximale pour 11 espèces, ces ré­sultats donnaient des valeurs respectives d'équitabilité de 0,51 pour la biomasse et de 0,62 pour l'effectif (0,81  et 0,74 pour le Doubs). Ces faibles valeurs montraient le déséquilibre du peuplement dans le système canal au profit des Brèmes.

Canal_espèces_biomasse-92-1.jpg
Fig. 5 - Classement des espèces dans le canal (station 3, août 1992) par biomasse décroissante
 
structure échantillon canal-92-1.jpg
Fig. 6 - Structure de l'échantillon du peuplement pisciaire dans le canal (station 3, août 1992)
En septembre 1993, l'échantillonnage est également dominé par les deux espèces de brèmes avec un taux massique respectif de 40,4 % pour la brème commune et de 13 % pour la brème bordelière soit plus de 53 % de la biomasse pour les deux espèces.
comparaison Allan-canal-brème-1.jpg
Fig. 7 - Importance de la biomasse de la Brème exprimée en g/m2 de filet entre canal (août 92 et septembre 94) et Allan (septembre 1993)
Mais si le peuplement est toujours déséquilibré au profit des brèmes, des espèces comme le Gardon ou la Tanche (respectivement 16 et 13 % de taux massique sont bien représentées. Les quatre espèces précitées constituent ainsi 83 % de la biomasse de l'échantillon. Le calcul de la diversité de Shannon pour le peuplement, valeur exprimée en biomasse ou en effectif donne respectivement les valeurs de 2,58 et 2,67. Rapportés à la diversité maximale pour 12 espèces, ces ré­sultats engendrent des valeurs respectives d'équitabilité de 0,72 pour la biomasse et de 0,74 pour l'effectif.
canal_espèces_biomasse-93-1.jpg
Fig. 8 - Classement des espèces dans le canal (station 3, septembre 1993) par biomasse décroissante
 
structure échantillon canal-93-1.jpg
 
Fig. 9 - Structure de l'échantillon du peuplement pisciaire dans le canal (station 3, septembre 1993)

Les figures 8 et 9 montrent que le peuplement est nettement dominé en biomasse par Brème, Gardon, Tanche et Brème bordelière.

espèces_nbre_Allan-canal-1.jpg
Fig. 10 - Comparaison de l'abondance des espèces dans l'Allan et le canal
 
La figure 10 montre qu'en effectif, les deux espèces dominantes dans l'Allan sont le Gardon et l'Ablette, espèces 6 à 7 fois plus nombreuses dans l'Allan que dans le canal. Sandre et Tanche sont pratiquement absents dans l'Allan alors qu'on les trouve dans le canal.
espèces biomasse Allan-canal-1.jpg
Fig. 11 - Comparaison de la biomasse des espèces dans l'Allan et le canal
La figure 11 montre qu'en terme de biomasse, Gardon, Chevesne et Ablette dominent le peuplement pisciaire dans l'Allan. Les espèces de plus grande taille s'affirment davantage, notamment  Brèmes, Tanche et Sandre.
comparaison rdts allan-canal-1.jpg
Fig. 12 - Comparaison des rendements pondéraux en g/m2 entre les pêches dans le canal (août 92 et septembre 94) et dans l'Allan (septembre 1993)
La figure 12 compare les rendements pondéraux des trois échantillons. Au total, l'Allan se révèle nettement plus biogène que le canal.

Tous ces résultats peuvent être interprétés de la façon suivante.

 

Alors que le peuplement pisciaire de l'Allan correspond à son niveau typologique normal (B5-B6), le peuplement en brèmes du secteur canalisé de l'Allan représente une anomalie typologique. Au niveau de Sochaux-Exincourt, la rivière Allan appartient normalement au niveau typologique B5-B6, ce qui ne correspond absolument pas à un secteur d'implantation des brèmes (B8-B9). La canalisation entraîne des modifications des conditions morphodynamiques susceptibles de favoriser l'implantation des brèmes, sans pour autant que les conditions nécessaires au bon développement des ces deux espèces soient réalisées dans leur intégralité. Sauf en cas de périodes chaudes, la température de l'eau de l'Allan ne répond pas aux exigences normales de ces espèces. L'été 1993 a été le premier particulièrement frais depuis quelques années, ce qui peut expliquer la plus faible représentation relative des brèmes dans l'échantillon et la meilleure tenue relative des autres espèces.

 

En conclusion, la comparaison entre les deux types de milieu rivière (Allan) et Allan canalisé (canal) est tout à l'avantage de la rivière. En période de crue, il semble que ce type d'habitat ait joué un rôle de refuge pour la faune ichtyologique entraînant une sur-représentation dans le secteur des espèces les plus abondantes et une sous-représentation des espèces rares.

 

L'échantillonnage répété dans des conditions valables à un an d'intervalle sur l'Allan canalisé à grand gabarit permet d'observer l'évolution du peuplement sur la station 3. Il semble qu'au cours de l'été 1993, les populations de brèmes, soumises à des conditions climatiques et une température de l'eau peu compatibles à leur niveau typologique normal, aient périclité au bénéfice du Gardon et de la Tanche.

 

Ont participé à ce travail :

- André GUYARD

- Jean-Pierre GRANDMOTTET

- Chantal PAGNOT

- Valérie VERNEAUX

- Jean-Claude LAMBERT

 

La suite :  Comparaison du peuplement ichtyologique entre l'Allan et le canal à grand gabarit. Répartition des captures par habitat

 

Ouvrages consultés :

 

INSTITUT DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'ENVIRONNEMENT (1993). - Inventaire du peuplement ichtyologique du cours du Doubs et du canal du Rhône au Rhin entre Voujeaucourt et Crissey. Rapport dactylographié : 75 p. + annexes.

VERNEAUX J. (1973). - Recherches écologiques sur le réseau hy­drographique du Doubs. Essai de biotypologie. Thèse État n° 84 Univ. Besançon


[1]végétation arbustive dense non immergée formant en bordure du cours d'eau un couvert important favorisant une zone d'ombre et susceptible de jouer un rôle d'abri.

[2]habitat à mettre en opposition avec LFNM et caractérisé par une pente forte : rives concaves, protection de berges, enrochements...

[3]Espèce provenant d'empoissonnement

Les commentaires sont fermés.