Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2010

La Vandoise du Doubs

Vandoise1_logo.jpgLa Vandoise

Leuciscus leuciscus (Linné), 1758

Famille des  Cyprinidés

 

par André Guyard

 

Au cours d'une campagne d'échantillonnages du peuplement ichtyologique du cours inférieur du Doubs entre Voujeaucourt et Crissey (Doubs), nous avons été amenés à étudier les populations de poissons les plus représentatives de ce peuplement, aussi bien dans le cours du Doubs proprement dit que dans la partie du canal du Rhône au Rhin (canal Freycinet) qui le jouxte dans cette partie. Le présent article s'intéresse à la Vandoise qui se complaît dans des cours d'eau ainsi que dans les lacs.

Vandoise001-1.jpg

La Vandoise ressemble au Gardon, mais le corps est plus élancé. Les yeux sont jaunâtres, jamais rouges. L'iris montre de petites taches sombres. Le dos est sombre à reflets vert bleu, les flancs jaune argenté, le ventre blanc. Les écailles sont grandes : 47 à 55 le long de la ligne latérale, celle-ci est souvent bordée de noirâtre. Le bord de l'anale est concave. Les nageoires pelviennes et pectorales sont jaune-orangé. La nageoire dorsale porte 10 à 11 rayons. Les dents pharyngiennes sont sur 2 rangs.

 

Taille : de 15 à 30 cm à l'âge de 2-3 ans ; rarement plus de 25 cm et de 200 g (à environ 10 ans).

 

 

Vandoise-1.jpg

 

La Vandoise se rencontre essentiellement dans les cours d'eau rapides à fond sablonneux ou graveleux. Il s'agit d'un poisson grégaire qui nage près de la surface. La Vandoise vit dans des eaux fraîches, vives, et dans les lacs, ou dans les eaux saumâtres à l'embouchure des fleuves.

 

C'est pourquoi il n'est pas étonnant de rencontrer cette espèce dans le cours inférieur du Doubs.

 

Vandoise.jpg

Répartition de la Vandoise parmi les différentes stations

 

La Vandoise se nourrit de larves et d'insectes aquatiques et aériens de toutes espèces, de vers, de petits mollusques ainsi que de débris végétaux.

 

La reproduction a lieu de mars à mai parmi les pierres et la végétation. Les mâles sont alors ornés de petits tubercules nuptiaux sur tout le corps. Les bancs passent deux semaines sur les places de fraie avant de redescendre les cours d'eau. Les femelles pondent de 15 000 à 30 000 gros œufs (2 mm) qui adhèrent au substrat.

 

Au bout d'un an, le jeune mesure de 6 à 7 cm et de 10 à 20 cm à 2 ans. La maturité sexuelle est atteinte à 3-4 ans.

 

La Vandoise est commune dans la plupart des régions françaises et plus rare dans le Sud-Ouest et le Sud-Est (Blanchard, 1866 ; Roule, 1904 ; Spillmann, 1961 ; Grégoire, 1983). Présente dans la Durance au début du siècle (Caillol, 1913), elle n'y est plus signalée.

 

 

Sources :

 

- Allardi J. & Keith Ph. (1991). - Atlas préliminaire des poissons d'eau douce, 234 p.

 

- Guyard A. et coll. (1992) - Inventaire du peuplement ichtyologique du cours du Doubs et du canal du Rhône au Rhin entre Voujeaucourt et Crissey. Rapport d'étude pour le compte de la CNR (73 pages + annexes).

 

- Muus B. J., Dahlstrom P. (1968). - Guide des poissons d'eau douce et pêche, 248 p. Delachaux et Niestlé Ed.

 

14:03 Publié dans Poissons | Tags : vandoise, doubs, poissons, pêche | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire