Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2016

Expositions et manifestations diverses

  • Cette rubrique annonce les différentes manifestations scientifiques de la moitié Est de la France et de Paris dont nous avons eu connaissance. Ces annonces sont supprimées dès qu'elles sont devenues obsolètes.
  • Dernière mise à jour :  1er décembre 2016


EXPOSITION

Cran-Gevrier (74) — Antarctique, une explosion de vie

Accessible dès 8 ans, cette exposition propose d'embarquer à bord de L'Astrolabe pour partir avec des scientifiques à destination de la base française Dumont d'Urville en Terre-Adélie.

La Turbine, 3 rue des Tisserands,

jusqu'au 5 mars 20T7.

Rens. : 04.50.67.12.85.

 

EXPOSITION

Genève (Suisse) — Dinosaures

Une collection de fossiles mise au jour dans l'État du Wyoming aux États-Unis par une équipe de paléontologues suisses pour découvrir le monde des fouilles et les résultats les plus récents sur la façon dont vivaient les dinosaures.

Muséum d'Histoire naturelle, 1, route de Malagnou,

jusqu'au 12 mars 2017.

Rens. : +41.(0)22.418.63.00.

 

EXPOSITION

Lyon (69) — Corps rebelles

Une exposition sur l'histoire de la danse au XXe siècle qui invite à comprendre la danse contemporaine comme un langage universel.

Musée des Confluences, 86, quai Perrache,

jusqu'au 5 mars 2017.

Rens. : 04.28.38.11.90.

 

EXPOSITION

Montbéiiard (25) — Indestructible énergie

Accessible dès 8 ans, un parcours pour découvrir le concept d'énergie à travers des expériences et des manipulations.

Le Pavillon des sciences, 3, rue Charles Lalance,

jusqu'au 5 mars 2017.

Rens. : 03.81.91.46.83.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Sites éternels

Sous-titrée « De Bâmiyân à Palmyre. Voyage au coeur des sites du patrimoine universel », cette exposition gratuite propose de découvrir les splendeurs de grands sites archéologiques aujourd'hui inaccessibles : Bâmyiân, Khorsabad, Palmyre, la mosquée des Omeyyades de Damas et le krak des Chevaliers, tous menacés par les conflits en Afghanistan et au Moyen-Orient.

Grand Palais, galerie sud-est,

du 14 décembre 2016 au 9 janvier 2017.

Rens. : 01.44.13.17.17.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Guerres secrètes

Une exposition sur l'histoire des techniques et des outils d'espionnage de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide. L'occasion de découvrir pour la première fois nombre de gadgets utilisés par les « vrais » James Bond.

Musée de l'Armée des Invalides, 129, rue de Grenelle,

jusqu'au 29 janvier 2017

Rens. : 08.10.11.33.99.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Les temps mérovingiens

L'activité intellectuelle et artistique durant les trois siècles qui séparent la bataille des Champs catalauniques (451) du dernier souverain de la lignée de Mérovée (751). Musée de Cluny—Musée national du Moyen Âge, 6, place Paul-Painlevé,

jusqu'au 13 février 2017.

Rens. : 01.53.73.78.00.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Pascal, le cœur et la raison

L'œuvre de Biaise Pascal, au fil de trois « ordres » qui organisent la pensée pascalienne : le corps, la raison et le cœur.

Bibliothèque François-Mitterrand, galerie-1, quai François-Mauriac,

jusqu'au 29 janvier 2017.

Rens. : 01.53.79.59.59.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Quoi de neuf au Moyen Âge ?

Plus de mille ans d'histoire dans un même sac ? Difficile de faire une exposition sur le Moyen Âge, un terme inventé par les humanistes de la Renaissance pour désigner la période qui les séparait d'une Antiquité sublimée. Avec un sous-entendu péjoratif qui s'est perpétué jusqu'à aujourd'hui, au travers de l'adjectif « moyenâgeux » par exemple ou des clichés véhiculés par les personnages du film Les Visiteurs. Mais le Moyen Âge n'était ni si sombre ni si homogène. L'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie débute avec un rappel de toutes les grandes dates, dont la maîtrise n'est toutefois pas nécessaire à la suite du parcours. On monte ensuite un étage pour découvrir la richesse des innovations — techniques et sociales — qui ont marqué cette époque. La mise en scène est originale. Six étapes non chronologiques, mais culturelles conçues prioritairement pour les enfants : les origines, les campagnes, les paysages, les élites, les voyages et les villes. Un espace meublé de « boîtes » ouvertes, chacune avec un petit texte descriptif puis des présentations archéologiques, des manipulations, des films, des installations interactives.

Cité des sciences et de l'industrie, 30, avenue Corentin-Cariou,

jusqu'au 6 août 2017.

Rens. : 01.85.53.99.74.

 

EXPOSITION

Saint-Germain-en-Laye (78) — L'ours dans l'art préhistorique

Comment l'ours a été représenté par les artistes du paléolithique supérieur (entre -38 000 et -11 000 ans environ).

Musée d'Archéologie nationale, château, place Charles-de-Gaulle,

jusqu'au 30 janvier 2017.

Rens. : 01.39.10.13.00.

 

EXPOSITION

Saint-Dizier (52) — Austrasie, le royaume mérovingien oublié

Exposition dédiée au royaume des Francs de l'Est, l'Austrasie, berceau de la dynastie mérovingienne.

Espace Camille-Claudel, 9, avenue de la République,

jusqu'au 26 mars 2017.

Rens. : 03.25.07.31.50.

 

EXPOSITION

Vauix-en-Velin (69) — Expérience Lune

Pour revivre le parcours des 12 hommes qui ont foulé le sol lunaire, une présentation des différentes missions, des expériences menées sur notre satellite et des créations que cette conquête a engendrées.

Planétarium, place de la Nation,

jusqu'au 9 août 2017.

Rens. : 04.78.79.50.13.

 

EXPOSITION

Fleury-devant-Douaumont (55) — Les secours aux blessés et aux victimes

L'évolution de la médecine de guerre durant les 100 dernières années.

Mémorial de Verdun,

1, avenue du Corps-Européen,

jusqu'au 31 mars 2017.

Rens. : 03.29.88.19.16.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Machip

Un scaphandre aux allures de mutant, dessiné en 1882 par les frères Carmagnolle, donne l'ambiance : préparez-vous à plonger dans un univers à la Jules Verne, où se conjuguent onirisme et drôles de machines ! Lumières douées, voiles de tulle, écrans suspendus, cités obscures, avec de merveilleux objets choisis dans les collections des Arts et Métiers. Une maquette d'avion de Blériot survole une locomotive à vapeur, des astrolabes... lesquels côtoient les planches de François Schuiten, nourries de références architecturales et de technologie rétrofuturiste. En fin de parcours, le visiteur est invité à s'installer devant une table à dessin, et par la grâce du crayon, apprendre à regarder.

Musée des arts et métiers, 60, rue Réaumur,

jusqu'au 26 février 2017.

Rens. : 01.53.01.82.00.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Le Colorado, le fleuve qui n'atteint plus la mer

Les photographies de Franck Vogel témoignent des ravages de la surexploitation du fleuve américain, qui ne se jette même plus dans la mer, faute de débit suffisant.

Pavillon de l'Eau, 77, avenue de Versailles

jusqu'au 30 décembre 2016.

Rens. : 01.42.24.54.02.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Le grand orchestre des animaux

Du grand orchestre polyphonique des voix de la nature à celui des images, l'exposition témoigne de la profusion des représentations animales contemporaines avec des œuvres d'artistes originaires d'Asie, d'Afrique, d'Amérique et d'Europe. Outre les œuvres d'une douzaine d'artistes, c'est surtout un aspect encore peu connu de l'éthologie qui retient l'attention : la bioacoustique, avec le travail pionnier de l'Américain Bernie Krause. Cet ancien musicien a commencé à enregistrer les sons de la nature il y a cinquante ans. Ici, ils prennent corps, traduits en spectres lumineux, avec des « sonogrammes » qui oscillent et scintillent. La salle où l'on les écoute tient de la crypte : une expérience immersive, qui emmène le visiteur à la découverte de ces « paysages sonores » enregistrés au Canada, aux États-Unis, au Brésil, en Afrique et dans les abysses des océans.

En parallèle, la Fondation Cartier propose « Plancton, aux origines du vivant », une installation réalisée par l'artiste Shiro Takatani à partir des photographies de Christian Sardet, directeur de recherche au CNRS.

Fondation Cartier, 261, boulevard Raspail,

jusqu'au 8 janvier 2017.

Rens. : 01.42.18.56.50.

 

EXPOSITION

Genève (Suisse) — Amazonie. Le chamane et la pensée de la forêt

Un témoignage sur l'histoire et le devenir des peuples autochtones qui, depuis l'arrivée des premiers colons sur leurs terres, survivent aux fronts pionniers, aux maladies exogènes, aux programmes de « pacification », de sédentarisation et autres évangélisations dont ils ont fait l'objet.

Musée d'ethnographie, boulevard Carl-Vogt 65-67,

jusqu'au 8 janvier 2017.

Rens. : +41.(0)22.418.45.50.

 

EXPOSITION

Grenoble (38) — Monstrueux, vous trouvez ça normal ?

Une exposition en deux temps :

au Muséum, des monstres imaginaires ou réels et leurs différentes classifications scientifiques; à La Casemate, des monstres artificiels et les relations que les hommes entretiennent avec eux.

Muséum, 1 rue Dolomieu, La Casemate, 1 place Saint-Laurent,

jusqu'au 8 janvier 2017.

Rens. : 04.76.44.05.35

 

EXPOSITION

Lyon (69) — Antarctica

Dans le sillage de l'expédition polaire menée par Luc Jacquet en 2015, un parcours immersif consacré à la biodiversité de l'Antarctique et aux enjeux climatiques de ce siècle.

Musée des Confluences, 86 quai Perrache,

jusqu'au 31 décembre 2016.

Rens. : 04.28.38.11.90.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Trésors de la Terre

Les météorites côtoient les plus belles pièces de la collection du Muséum aux couleurs chatoyantes, comme les cristaux géants, et un ensemble impressionnant de « pierres- paysage ».

Muséum national d'histoire naturelle, galerie de minéralogie et de géologie, 36 rue Geoffroy- Saint-Hilaire,

jusqu'à fin 2017.

Rens. : 01.40.79.30.00.

 

EXPOSITION

Genève (Suisse) — Amazonie. Le chaman et la pensée de la forêt

Un témoignage sur l'histoire et le devenir des peuples autochtones qui, depuis l'arrivée des premiers colons sur leurs terres, survivent aux fronts pionniers, aux maladies exogènes, aux programmes de « pacification », de sédentarisation et autres évangélisations. Musée d'Ethnographie, bd Carl-Vogt 65-67,

jusqu'au 8 janvier 2017.

Rens. : +41.(0)22.418.45.50.

 

EXPOSITION

Grenoble (38) — Climat VR, du virtuel au réel

L'espace conçu en partenariat avec le muséum de Grenoble, la fondation Wild Touch et l'université Grenoble-Alpes est consacré aux enjeux liés au changement climatique et les solutions à mettre en œuvre au niveau local avec une partie en réalité virtuelle.

La Casemate, 1, place Saint-Laurent,

jusqu'au 2 janvier 2017.

Rens. : 04.76.44.88.80.

 

EXPOSITION

Lyon (69) — À vos pieds

Un parcours à la découverte de souliers issus de tous les continents, du XVIe au XXIe siècle, des délicats lotus pour pieds bandés chinois aux baskets.

Musée des Confluences, 86, quai Perrache,

jusqu'au 30 avril 2017.

Rens. : 04.28.38.11.90.

 

EXPOSITION

Marseille (13) — Mémoire à la mer

50 ans d'archéologie sous-marine par le DRASSM résumés pour proposer une découverte du monde des épaves et des habitats engloutis, depuis la préhistoire jusqu'à l'époque contemporaine.

Musée d'Histoire de Marseille, 2, rue Henri-Barbusse,

jusqu'au 28 mai 2017.

Rens. : 04.91.55.36.00.

 

EXPOSITION

Paris (75) — L'or du pouvoir, de Jules César à Marianne

L'histoire de Paris à travers une sélection de monnaies et d'objets évoquant les grandes figures du pouvoir.

Crypte archéologique de l'île de la Cité, 7, place Jean-Paul II,

Rens. : 01.55.42.50.10.

 

EXPOSITION

Paris (75) — Mutations urbaines

Inventaire à la Prévert de sujets autour des villes contemporaines ponctué d'œuvres d'artistes ainsi que de dispositifs interactifs. Cité des sciences et de l'industrie, 30, avenue Corentin-Cariou,

jusqu'au 5 mars 2017.

Rens. : 01.40.05.80.00.

 

EXPOSITION

Versailles (78) — Galerie des carrosses

L'exceptionnelle collection de carrosses qui n'était plus montrée au public depuis près de dix ans a été entièrement restaurée pour être présentée dans un nouvel espace.

Château de Versailles, Grandes Écuries du roi.

Rens. : 01.30.83.78.00.

 

EXPOSITION

Grenoble (38) — Monstrueux, vous trouvez ça normal ?

Une exposition en deux temps : — au muséum, des monstres imaginaires ou réels et leurs classifications scientifiques ; — à la Casemate, des monstres artificiels et les relations que les hommes entretiennent avec eux.

Muséum, 1, rue Dolomieu,

la Casemate, 1, place Saint-Laurent,

jusqu'au 8 janvier 2017.

Rens. : 04.76.44.05.35.

 

EXPOSITION

Lyon (69) — Antarctica

Dans le sillage de l'expédition polaire menée par Luc Jacquet en 2015, une exposition immersive consacrée à la biodiversité de l'Antarctique et aux enjeux climatiques de ce siècle.

Musée des Confluences, 86, quai Perrache

jusqu'au 30 décembre 2016

Rens. : 04.28.38.11.90.

 

EXPOSITION

PARIS (75) — Solar Impulse 1

Alors que Solar Impulse 2 doit reprendre les airs en avril, le prototype initial (lancé en 2010) du premier avion solaire est présenté avec ses technologies innovantes, un simulateur de vol et un récapitulatif des vols effectués, de jour comme de nuit, sans carburant. Il a l'envergure d'un gros avion de ligne (63 mètres), le poids d'une voiture et la vitesse d'un scooter.

Cité des sciences et de l'industrie, 30, avenue Corentin-Cariou,

jusqu'en décembre 2016.

Rens.:01.40.05.80.00.

www.cite-sciences.fr

 

EXPOSITION

MARSEILLE (13) — Café In

Le rituel qui consiste à se donner rendez-vous autour d'un petit "caoua" (de l'arabe qahwa) pour partager un moment de complicité ou refaire le monde s'est imposé comme un véritable rituel anthropologique inscrit dans l'imaginaire contemporain. De la graine à la tasser c'est tout un contexte historique, géographique, économique, scientifique, sociologique et esthétique que déploie cette exposition sous caféine qui entend transmettre le savoir en "excitant la curiosité"

Mucem, 201 quai du Port,

du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017.

Rens.: 04.84.35.13.13.

www.mucem.org

 

 EXPOSITION

Paris (75) — Trésors de la Terre

Les merveilles de notre planète sont rassemblées et présentées dans cette exposition qui allie les trésors de la terre et du ciel. Les météorites côtoient les plus belles pièces minéralogiques de la collection du Muséum aux couleurs chatoyantes, comme les cristaux géants et les pierres ornementales, ainsi qu'un ensemble impressionnant de « pierres-paysages » de la collection de l'écrivain et sociologue Roger Caillois, décédé en 1978.

Ces minéraux, qui ont cristallisé ou se sont dissous, ont pris des formes surprenantes.

Muséum national d'histoire naturelle, galerie de Minéralogie et de Géologie, 36, rue Geoffroy-Saint-Hilaire,

jusqu'à fin 2017

Rens. : 01.40.79.30.00.

 

EXPOSITION

Saint-Ours-Les-Roches (63) — Les diables des volcans, Maurice et Katia Krafft

À Vulcania, un hommage aux Krafft, infatigables explorateurs disparus en 1991.

Vulcania consacre une exposition très émouvante à ce couple mythique victime en 1991 d'une nuée ardente pyroclastique du mont Unzen sur l'île de Kyushu (Japon) : leurs carnets de géologues avec les croquis de terrains avoisinent les statuettes ou amulettes reçues en offrande des populations autochtones, les extraits de journaux télévisés des années 1970-1980 où le monde découvre leurs exploits. À travers leur parcours se dessine ainsi un itinéraire de plus en plus rare aujourd'hui, celui d'aventurier explorateur scientifique.

Autre nouveauté 2011 à Vulcania, Mission Toba est un voyage dans le temps pour assister à l'éruption du supervolcan indonésien, survenue il y a 73 000 ans. Sans oublier les attractions permanentes pour comprendre de manière ludique les colères de la Terre. Le tout dans le cadre naturel magnifique des volcans d'Auvergne.

Parc Vulcania, route de Mazayes.

http://www.vulcania.com/fr/attractions/les-diables-des-vo...

Rens. : 08 20 827 828.

 

MUSÉOGRAPHIE

Strasbourg (67) — Le Lab'oh

Un nouvel espace de 400 m2 dédié à la créativité. Dix expériences (manipulations, perceptions, etc.) pour comprendre les rouages de la créativité et tester la sienne.

Le Vaisseau, 1, bis, rue Philippe Dollinger.

Rens. : 03.69.33.26.69.

 

MUSÉOGRAPHIE

Balazuc (07) — Muséum de l'Ardèche

Le muséum de l'Ardèche vient d'ouvrir ses portes à Balazuc, village médiéval perché sur un piton rocheux. Et la richesse de ce musée privé est tout simplement exceptionnelle : près de 1000 fossiles, dont les plus anciens remontent à -550 millions d'années, y sont présentés dans une salle lumineuse au parcours scénographique très agréable. Tous — ou presque — proviennent d'Ardèche et ont été collectés par un passionné, le paléontologue Bernard Riou. On peut y découvrir des pièces uniques comme ce requin à rostre et cette langouste de 165 millions d'années, ou cette antilope juvénile et cette jument hipparion conservée avec son foetus de 8 millions d'années... et même la première châtaigne fossile ! Des balades géologiques et ateliers pour enfants sont organisés. On peut aussi en profiter pour visiter Balazuc, labellisé village de caractère, et passer la nuit au château du xin1 siècle transformé en chambre d'hôtes. C. C.

Muséum de l'Ardèche, la Croisette, 07120 Balazuc.

Tel : 04.28.40.00.35,

7 jours sur 7 du 1er avril au 31 octobre, et toute l'année sur réservation.

 

MUSÉOGRAPHIE

Paris (75) — Musée de l'Homme

Réouverture après six ans de travaux.

Lire les articles de Yves Coppens dans Sciences et Avenir d'octobre 2015 pages 10-14 et de Rachel Mulot dans Sciences et Avenir de novembre 2015 pages 50-51.

17 place du Trocadéro

Rens. : 01.44.05.72.72.

 

MUSÉOGRAPHIE

Genève (Suisse) — Le musée d'Ethnographie

Inauguré le 31 octobre, 1e nouveau musée d'Ethnographie de Genève (MEG), tisse dans une architecture audacieuse, des motifs inspirés d'autres cultures. Avec, en façade, un tressage métallique jouant avec le soleil et des ouvertures en losange qui impriment sur les murs intérieurs une géométrie orientale. Mais le plus impressionnant est sous terre : au deuxième sous-sol, un immense espace de 2200 m2, comme une boîte noire au plafond suspendu, sans aucun pilier. C'est là que se trouvent les collections permanentes présentées en sept temps. Après un prologue qui raconte l'origine des collections, viennent 5 sections, une par continent. L'Europe et c'est la grande originalité de ce musée y est représentée. À quelques pas d'un étrange mannequin funéraire du Vanuatu, se trouvent ainsi des objets aussi modestes et émouvants que des boîtes à sel, des faucilles ou des quenouilles. « Nous voulions présenter des œuvres d'art mais aussi des objets de la vie matérielle, revendique le directeur du musée, Boris Wastiau. L'esthétique est importante, mais pas un but en soi. » Un dernier espace est consacré à l'ethnomusicologie.

 

Il a fallu quatre ans de travaux pour arriver à ce beau résultat. L'ancien musée, installé dans une école primaire du XIXe siècle, se trouvait à l'étroit. Les nouveaux aménagements ont été l'occasion d'un travail de sélection parmi les 80 000 objets et les innombrables documents que possédait l'institution créée en 1901. En prime, pour sa première exposition temporaire, consacrée aux Mochicas, le MEG s'est offert une exclusivité mondiale : une centaine d'objets funéraires découverts en 2008 dans la tombe dite du seigneur d'Ucupe, prêtés par le ministère de la Culture du Pérou.

MEG, boulevard Carl-Vogt 65-67.

Rens. : + 41.22.418.45.50.

 

MUSÉOGRAPHIE

Lyon (69) — Le musée des Confluences

 

Le musée des Confluences a ouvert ses portes en décembre 2014. Le concept, imaginé à partir du nom du lieu — situé à la confluence du Rhône et de la Saône — se propose de rassembler en un seul espace un muséum, un musée des sciences et techniques et un musée des beaux-arts... La collection immense — 2,2 millions d'objets ! — apparaît très hétéroclite, rassemblant des fossiles, des animaux naturalisés, des objets contemporains de grande consommation, des toiles aborigènes d'Australie, etc. Beaucoup d'objets magnifiques et des associations agréablement surprenantes. Le site près de l'eau est magnifique, l'architecture surprenante.  Les premières expositions temporaires sont consacrées au fonds initial d'Émile Guimet, à la notion de cabinet de curiosités et à la conquête du pôle Sud. Et avec 240 000 visiteurs les douze premières semaines, l'objectif de 400 000 à 600 000 visiteurs par an semble à portée de main.

 Musée des Confluences, 86, quai Perrache.

 Rens. : 04.28.38.11.90.  

 

MUSÉOGRAPHIE

Marseille (13) — MuCEM Le musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Seul musée national décentralisé en région, le MuCEM s'est ouvert au public, le 7 juin 2013. Posé au bord de mer sur l'ancien mole portuaire J4, là ou débarquaient autrefois les voyageurs du monde entier, le cœur du MuCEM est un un cube parfait de 72 m de côté, réalisé par l'architecte Rudy Ricciotti. Le visiteur y découvrira quatre singularités qui donnent sens à ce pôle de civilisation : l'invention des agricultures, la naissance du monothéisme, le développement de la démocratie et l'ouverture des grandes routes maritimes. « Une conquête des mers menée sous l'impulsion du prince portugais Henri le Navigateur (1394-1460) qui, pour réussir, a rassemblé tous les savoirs du monde, souligne Zeev Gourarier, directeur scientifique et des collections du MuCEM. Pour rejoindre les Indes et s'accaparer les épices, il a fallu utiliser les portulans juifs, l'astrolabe et les mathématiques des Arabes et la voile latine permettant de naviguer contre le vent. » Le J4 accueille aussi un auditorium, une librairie et un restaurant. En passant par le toit, on gagne le fort Saint-Jean par une nouvelle passerelle. Ce deuxième site du MuCEM, dont les fondations remontent à la fin du XIIe siècle, accueillera des expositions dédiées aux loisirs et à la tête ainsi qu'un jardin méditerranéen de 15 000 m2. Enfin, un Centre de conservation et de ressources situé à la Friche de la Belle de Mai abrite les réserves du musée, ses fonds documentaires, sa bibliothèque et ses archives scientifiques.

Plus de détails dans ce même blog dans les quatre articles consacrés au MuCEM :

 

Le MuCEM : architecture

Le MuCEM : galerie de la Méditerranée

Le MuCEM : le monde à l'envers

Le MuCEM : splendeurs de Volubilis

 

Renseignements : www.mucem.org/fr

 

MUSÉOGRAPHIE

Marseille (13) — Le nouveau musée d'Histoire

Dans un espace de plus de 15 000 m2, le visiteur découvrira la vie maritime de la ville depuis 2600 ans. Avec sa façade en verre sérigraphié qui ouvre sur le site archéologique du port antique, le nouveau musée d'Histoire de Marseille s'inscrit dans la tradition maritime de la ville. Dessiné par l'architecte Roland Carta, il déroule l'histoire de la cité phocéenne depuis sa création, il y a 2600 ans.

Parmi les pièces remarquables, deux épaves de navires grecs, la reconstitution d'une église paléochrétienne avec plusieurs tombes ou une immense maquette de la ville en 1848, avant la grande mutation haussmannienne. On peut manipuler les sceaux sur des matériaux à mémoire de forme, reconstruire la cité radieuse de Le Corbusier ou tapoter sur les écrans présents tout au long du parcours. Autre innovation : une application de réalité augmentée à télécharger sur smartphones ou tablettes. Elle permet de reconstituer le site du port antique et d'autres monuments. En outre, on peut parcourir la Voie historique de Marseille qui propose un parcours en 11 étapes vers le fort Saint-Jean et le MuCEM.

Musée d'Histoire de Marseille, centre Bourse, square Belsunce, 2, rue Henri-Barbusse.

Rens. : 04.91.55.36.00.

 

LA GALERIE DE BOTANIQUE DU MUSÉUM

Paris (75) — La Galerie de botanique du Muséum

L'herbier national, la plus grande collection de plantes sèches au monde, a rouvert ses portes depuis le 27 novembre 2013.

Muséum national d'Histoire naturelle, 57, rue Cuvier.

Rens. : 01.40.79.30.00.

 

RÉOUVERTURE DU PARC ZOOLOGIQUE DE PARIS

Le « zoo de Vincennes » désormais officiellement baptisé parc zoologique de Paris a réouvert ses portes depuis le 12 avril 2014. Plus de cages : le millier de pensionnaires, représentant 180 espèces, évoluera dans son contexte végétal. Cinq grandes zones climatiques pourront ainsi être visitées : Europe, Madagascar, savane africaine, forêt tropicale de Guyane et Patagonie-Antarctique.

Le vivarium sera désormais niché sous le grand rocher. Le coût de la rénovation, 133 millions d'euros, se ressent dans les nouveaux tarifs d'entrée : 22 € pour les adultes, 14 € pour les enfants entre 3 et 11 ans, contre... 5 € pour les plus de 4 ans auparavant !

 

MUSÉOGRAPHIE

Saint-Étienne (42) — Parc-musée de la Mine

Classé monument historique depuis janvier 2011, le puits Couriot est le site d'un des plus grands sièges d'extraction du XXe siècle. Il a aujourd'hui pour ambition de devenir un parc-musée pour conserver et valoriser les traces du passé minier, complétant le musée de la Mine.

Parc Joseph-Sanguedolce, 3, bd Franchet-d'Esperey,

Rens. : 04.77.43.83.26.

 

MUSÉOGRAPHIE

Clermont-Ferrand (63) — Histoire des sciences, histoires de sciences

Le muséum Henri-Lecoq a ouvert un nouvel espace dédié à l'évolution des sciences et techniques à travers les travaux de grands scientifiques liés à l'Auvergne : Blaise Pascal (1623-1662), Antoine-Laurent de Lavoisier (1743-1794) et Henri Lecoq (1802-1871).

Muséum Henri-Lecoq, 15, rue Bardoux.

Rens.: 04.73.42.32.00.

 

MUSÉOGRAPHIE

MUSÉO-PARC de ALISE-SAINTE-REINE (21) — La Bataille d'Alésia.

L'histoire du siège et de la célèbre bataille entre Gaulois et Romains, mythe fondateur de l'histoire nationale, reconstituée sur plus de 6000 mètres carrés.

Le Muséoparc d'Alésia est une imposante construction circulaire conçue par l'architecte suisse Bernard Tschumi. À l'intérieur de la rotonde et sur plus de 6000 mètres carrés, les visiteurs découvriront l'histoire du site : celui du siège et de l'affrontement auquel se livrèrent pendant six mois et demi, Romains et Gaulois.

Aux dioramas, maquettes et productions audiovisuelles, sont associées de nombreuses reconstitutions parmi lesquelles les lignes d'encerclement et de défense romaines. Au-delà des combats, le Muséoparc s'attache aussi à montrer quelle était la vie en Gaule au Ier siècle avant notre ère, à travers l'exposition de plus de 300 objets archéologiques. La polémique surgie dès le XIXe siècle autour de la localisation de ce haut lieu historique n'est pas oubliée : elle a donné lieu à la conception d'une borne interactive. En 2016, un musée archéologique devrait venir compléter cette première réalisation.

Muséoparc Alésia, 1, route des Trois-Ormeaux, Alise-Sainte-Reine.

Rens. : www.alesia.com

 

MUSÉOGRAPHIE

Strasbourg (67) — Musée Vodou

Le vodou d'Afrique de l'Ouest (par opposition au vaudou haïtien) dispose depuis le 10 janvier de son musée, unique en Europe, installé dans un ancien château d'eau strasbourgeois. Ce projet a vu le jour grâce à Marc Arbogast, ancien PDG des Brasseries Fischer, qui a accumulé, au cours d'une vingtaine de voyages en Afrique, un millier de pièces. Elles constituent selon Bernard Muller, le conservateur du musée, « la deuxième plus belle collection [vodou] d'Europe », comme l'atteste le prêt régulier d'œuvres à la Kunsthalle de Bonn, à La Caixa de Madrid et au Quai-Branly à Paris. Sont présentées sur trois niveaux 260 pièces liées au culte des ancêtres, à la médecine... Au rez-de-chaussée, un autel vodou nommé Kelessi (fée du jour) protège le lieu de son aura.

4. rue de Koenigshoffen.

Rens. : 06.01.22.12.53.

 

MUSÉOGRAPHIE

Paris (75) — La nouvelle galerie des dons

La partie du musée de l'Histoire de l'immigration consacrée aux contributions des visiteurs, qui peuvent offrir des témoignages sur leur histoire personnelle, a fait peau neuve. Ses 450 m2 ont été réaménagés pour présenter les objets et photographies accompagnant la quarantaine de nouveaux témoignages.

Musée de l'Histoire de l'immigration, palais de la Porte Dorée, 293, avenue Daumesnil,

à partir du 1er avril 2014.

Rens. : 01.53.59.58.60.

 

MUSÉOGRAPHIE

Valence (26) — Musée Art et Archéologie

Réouverture après rénovation de ce lieu abritant notamment des collections archéologiques retraçant l'histoire de Valence et de ses alentours, de la préhistoire au Moyen Âge.

Musée de Valence Art et Archéologie, 4, place des Ormeaux.

Rens. : 04.75.79.20.80.

 

TÉLÉVISION

L'Empire des sciences

L'émission scientifique estivale de France 5 reprend ses quartiers pour deux mois. Parmi les thèmes abordés en juillet : « La face cachée du médicament pour enfants », sur la pauvreté de l'offre médicamenteuse à destination des enfants ; « Mon cerveau a-t-il un sexe ? » sur tout ce qui fait un homme ou une femme ; ou encore « Allergies planétaires, à qui la faute ? » sur les causes de l'explosion du nombre des allergies.

France 5, les samedis à 19 h et les lundis à 14 h 30.

 

TÉLÉVISION

Futurmag

Nouvel hebdomadaire grand public, coproduit par l'Académie des technologies et consacré à l'innovation dans les départements de recherche privés, laboratoires publics et même chez les particuliers. Il explorera 3 domaines : l'homme (santé et vie). Terre (environnement et énergie) et objets (robotique et high-tech).

Arte, tous les samedis à 13h15 à partir du 1er février 2014.

Commentaires

Concernant ALÉSIA et la controverse " à Syam et à Chaux-des-Crotenay plutôt que sur le mont AUXOIS " cet article met-il fin au débat ?
http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2014/05/27/31005-20140527ARTFIG00100-non-franck-ferrand-le-site-d-alesia-n-est-pas-une-supercherie.php

Écrit par : Jean claude | 30/11/2015

Répondre à ce commentaire

Le débat est toujours en cours

Écrit par : elise 21 | 30/03/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire